10 sites incontournables à découvrir en Maine-et-Loire !

Le Château d’Angers, entre Tenture de l’Apocalypse et jardins du « bon roi » René

L’Anjou (Maine-et-Loire) est une destination touristique idéale pour un long week-end ou davantage… Au-delà de la Loire et son val, ses châteaux, ses guinguettes et ses troglos, l’Anjou offre quelques pépites à ne pas manquer. Voici le top 10 des sites !

Terra Botanica, le 1er parc à thème en Europe sur le végétal

500 000 végétaux venus des 5 continents, 12 hectares de jardins extraordinaires, une des plus grandes serres tropicales d’Europe… : Terra Botanica à Angers est assurément l’un des sites les plus emblématiques de l’Anjou, région horticole par excellence ! Entre promenades en famille et attractions pédagogiques, on y apprend beaucoup sur le végétal et la biodiversité tout en s’amusant. Une journée est nécessaire pour visiter ce parc à thème de nouvelle génération où le visiteur s’oxygène à pleins poumons.

Le Bioparc de Doué-la-Fontaine, l’unique parc animalier troglo au monde

Installé dans une ancienne carrière de falun, le Bioparc de Doué-la-Fontaine est le seul parc animalier troglodytique au monde. Pour présenter ses animaux dont de nombreuses espèces menacées, la famille Gay a imaginé depuis trois générations des espaces d’immersion végétalisés et dédiés à un écosystème faisant cohabiter des dizaines d’espèces différentes. Ces espaces sont agencés de manière à placer les visiteurs au milieu des animaux pour permettre des rencontres riches en émotions.

Le Château d’Angers, entre Tenture de l’Apocalypse et jardins du « bon roi » René

Au cœur d’Angers, l’imposante forteresse médiévale aux 17 tours massives alternant schiste et tuffeau est aussi la gardienne de la Tenture de l’Apocalypse. C’est la plus célèbre et plus grande tapisserie médiévale du monde ! À l’intérieur également du Château du « bon roi » René, des jardins qui témoignent de la passion du Comte d’Anjou pour les plantes et les fleurs rapportées de Méditerranée, d’Italie et d’ailleurs.

L’Abbaye Royale de Fontevraud, un lieu d’art et de culture avec la collection Cligman dès 2020

Fondée en 1101, ce site de 14 ha a constitué l’une des plus vastes cités monastiques de l’Occident chrétien. Nécropole des souverains Plantagenêts, l’abbaye royale abrite les gisants d’Henri II, Richard Cœur de Lion et Aliénor d’Aquitaine. C’est aujourd’hui un lieu d’art et de culture qui abrite également un hôtel et un restaurant gastronomique. À partir de 2020, l’abbaye accueillera la collection Cligman et ses quelques 900 pièces exceptionnelles dont des Toulouse-Lautrec, Degas, Delacroix…

Le Parc Oriental de Maulévrier, le plus grand parc japonais d’Europe

Crée entre 1899 et 1913 par l’architecte parisien Alexandre Marcel, le Parc Oriental de Maulévrier est reconnu comme étant le plus grand jardin japonais d’Europe. Le parc est composé d’un jardin de 12 ha classé jardin remarquable. Il constitue un espace de méditation et de poésie qui s’apparente aux grands parcs japonais de promenade de la période Edo (XVIIe siècle / XVIIIe siècle). La composition des jardins japonais, leur symbolisme, relève d’un art sacré, expression de diverses religions orientales.

Le Château de Brézé, un château dessus et dessous

Brézé est l’un des châteaux les plus atypiques du Val de Loire, notamment en raison de son incroyable forteresse souterraine creusée au Moyen Age. « Un château sous un château », voilà très exactement la singularité de ce lieu que les visiteurs apprécient lorsqu’ils parcourent les douves sèches les plus profondes d’Europe, mais également lorsqu’ils voyagent à travers les siècles dans les superbes salles meublées qui rappellent la vie du château de surface entre les XVe et XXe siècles.

La Mine Bleue, une aventure insolite à 126m sous terre !

En plein cœur d’un l’ancien site minier situé à Segré en Anjou bleu, la visite guidée dans les galeries et chambres d’extraction invite le visiteur à un véritable voyage dans le passé. Pas à pas, on découvre l’origine de l’ardoise, ses techniques d’exploitation et plus largement, la vie de ces hommes qui ont extrait et remonté la pierre bleue au début du XXème siècle. En surface, on apprend les grandes étapes de confection d’une ardoise selon les méthodes d’autrefois. Débiter, querner, fendre et rondir, sont autant de mots avec lesquels le visiteur se familiarisera, démonstration à l’appui.

Le Musée des Beaux-Arts d’Angers, deux parcours et des expositions temporaires

Installé depuis 1796 dans l’hôtel particulier du XVème siècle, fleuron de l’architecture civile gothique, le Musée des Beaux-Arts d’Angers offre 3000m² d’exposition selon deux parcours permanents : le parcours « Beaux-Arts » compte 350 peintures et sculptures du XIVe siècle à nos jours. Le second intitulé parcours « Histoire d’Angers » retrace l’histoire de la ville à travers 555 pièces archéologiques et objets d’art du néolithique à nos jours. Le musée accueille également tout au long de l’année des expositions qui mettent en lumière des artistes contemporains et des expositions patrimoniales.

Le Musée des Blindés & Musée de la Cavalerie à Saumur, un parcours d’histoire militaire

Du tout premier char conçu au cours de la guerre 14/18 au récent Leclerc, une collection de plus de 200 engins, provenant de 16 pays, retrace l’évolution technologique des chars dans un contexte historique et géopolitique. Le Musée des Blindés est un véritable centre d’histoire contemporaine qui raconte, au travers de l’évolution des blindés, l’histoire des conflits du XXe siècle. Le Musée de la Cavalerie retrace quant à lui l’histoire de la Cavalerie française depuis 1445, date de la création des Compagnies d’ordonnance par Charles VII, jusqu’à nos jours.

L’Apothicairerie de Baugé, l’une des plus riches de France avec ses 600 pots

L’apothicairerie du XVIIe siècle de Baugé, classée au titre des Monuments Historiques, est l’une des plus riches et des plus complètes de France. À l’intérieur, la collection est constituée de plus de 600 pots : albarelles hispano-mauresques, pots canon, piluliers et chevrettes de Nevers, silènes et bouteilles en verre se côtoient sur le mobilier de style Louis XIII. Surplombant l’ensemble, le plafond à caissons dévoile une voûte étoilée montrant ainsi l’importance de l’astrologie dans les pratiques de la médecine à cette époque.

Publié le 21/05/2019

Vous pouvez partager
Angers Info est un média 100% indépendant. Aidez-nous dans notre développement. En soutenant Angers Info ici , chaque donateur bénéficie d'une réduction d'impôt de 66 % du montant de ses dons, dans la limite de 20 % du revenu imposable. Il reçoit un reçu fiscal en fin d’année.

Retrouvez toute l'actu d'Angers et sa région nos contenus et toutes nos photos et reportages sur notre page Facebook et sur notre compte Twitter

La nouvelle application mobile Angers Info est en ligne sur Google Play Store et dorénavant sur toutes les plateformes windows.

Catégories:
Tourisme

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

33 − = 31