Vie locale

« Angers, 1ere ville de France pour les journées citoyennes »

Publié

le

Crédit TB – Christophe Béchu, maire d’Angers.

Lors du prochain conseil municipal ce lundi plusieurs dossiers seront délibérés. Comme notamment le plan urgence voiries, la suppression de délibérations, la couverture des voies sur berge. Le maire d’Angers a aussi profité pour parler des journées citoyennes, la nuit aux musées. 

La Nuit aux musées est un « succès » pour cette année. « On fait 15 % d’entrées en plus que l’année dernière. Il y avait clairement un effet au Muséum d’histoire naturelle où je crois que là-bas on est posé de 600 à 1 000 personnes » félicite le maire d’Angers, Christophe Béchu. 6 820 personnes étaient présentes dans les musées angevins lors de cet évènement.

1 712 participants lors des journées citoyennes à Angers. Ils étaient 650 en 2016 et 450 en 2015. « J’espère bien qu’on atteindra les 5 000 angevins qui donnent un coup de main en fin de mandat, c’était ce que j’avais indiqué dans ma campagne électorale. C’est au-delà de nos espérances sur la progression » explique Christophe Béchu. « Nous sommes devenus cette année la première ville de France en matière de participation à la journée citoyenne » indique-t-il.

La maire d’Angers souhaite supprimer quelques délibérations qui « n’ont aucun intérêt ». Il se base sur le code général des collectivités territoriales qui permet de « simplifier les choses ». Ensuite, « il y a deux options. Soit l’opposition se dit que cela va permettre d’enlever des délibérations sur lesquels il n’y a pas de débat; ou ils disent que c’est scandaleux, on nous prive de la démocratie, si c’est le sens du discours j’exclus pas d’ajourner cette mesure, je le fais vraiment pour des mesures de simplicité pas pour être dépeint en autocrate » prévient le maire.

L’usage du papier pour les conseils municipaux est révolu. « On va tout gérer en dématérialisation. L’idée c’est de faire des économies de papier car cela représente des centaines et des centaines de milliers de pages chaque année » précise Christophe Béchu. Cette mesure sera effective dès le 1er novembre.

La couverture des voies sur berge coutera 1 million d’euros pour la sécurisation, « rien de tout ça n’était obligatoire » mais cela n’entrainera pas « surcoût car nous avons réalisé de très bons appels d’offre » assure le maire de la ville du Roi René.

Mi-juin, place de la République sera inauguré une « flaque de verdure qui change pas mal de choses sur la physionomie de la place ».

Le carrefour rameau sera bien terminé mi-juin. C’est aussi à cette même période que commence le début des travaux de végétalisation de l’avenue Jeanne d’Arc, ainsi « plus aucun véhicule ne pourra stationner sur l’avenir à partir du 18 juin » annonce Christophe Béchu.

Les travaux du pont de de verdun seront effectués cet été. Le parking de la république sera aussi refait à hauteur de 700 000 € financés par ALTER car son « taux d’utilisation n’est pas élevé, cela reflète que sa construction a été mal faite »; le parking ne sera jamais fermé sauf une semaine en août et en octobre « quand on changera les sens de circulation ».

En bref :

  • La ville demande une subvention auprès de l’État, la caisse d’allocations familiales et le département de Maine-et-Loire pour trois projets : « Femmes en mouvement » (accompagnement d’une douzaine de mères orientées par les acteurs sociaux du quartier de la Roseraie de septembre 2017 à avril 2018), « Accueil et prise en charge des personnes en souffrance psychique dans les structures de quartier » (identifier les difficultés actuellement rencontrées et les réponses apportées dans les structures, d’acquérir un langage commun, concernant la souffrance psychique, mentale et psychosociale)  et « Préparez-vous pour l’hiver » (journée de sensibilisation et de la prévention de la santé afin de préparer à affronter les rudesses de l’hiver, organisée par le collectif santé de la Roseraie).
  • La ville d’Angers attribue une subvention de 1 051 € à l’association « Simon de Cyrène » et de 1 682 € à l’association « Fil de linge ».
  • La ville prolonge d’un an la convention du PEDT (Projet Éducatif De Territoire).
  • La ville approuve la convention avec la Caisse d’Allocations Familiales de Maine-et-Loire portant sur le versement de deux subventions de 44 268 € pour les travaux de réaménagement du Multi-Accueil « Arc-en-Ciel ».
  • La ville approuve la convention avec la Caisse d’Allocations Familiales de Maine-et-Loire portant sur le versement de la subvention au titre du Fonds Local d’Accompagnement pour le multi-accueil Montplaisir.
  • La ville approuve les nouveaux tarifs de locations des espaces dans les musées d’Angers.
  • La ville approuve l’avenant à la convention avec le CHU. Le nouveau partenariat est mis en place avec le Muséum des Sciences Naturelles. Il vise à faire découvrir les collections du Muséum au travers d’ateliers « hors les murs » et à permettre l’analyse des spécimens issus des collections du Muséum grâce à une collaboration scientifique avec le pôle imagerie du CHU.
  • La ville approuve le contrat de résidence d’écriture passé avec Néhémy Pierre-Dahomey. Pendant deux mois, il est invité pour à la fois travailler à ses projets d’écritures et en même temps rencontrer les habitants d’Angers autour d’animations liées à l’écriture.
  • La ville approuve la convention avec Julius Baltazar relative à sa donation et détaillant les engagements des parties. Le peintre et graveur souhaite donner 144 des 190 livres d’artistes imprimés qu’il a illustré sur des textes de Michel Déon, Lucien Scheler, Michel Butor, Fernando Arrabal, une collection unique de l’ensemble de ses gravures en feuilles, des archives diverses comme sa correspondance avec Fernando Arrabal et la maquette des installations sur les Champs Elysées qui lui avaient été commandées pour les 50 ans de la descente des Champs par Charles de Gaulle le 26 août 1944. En contrepartie, la ville d’Angers s’engage à « assurer les missions de conservation, de communication publique et de valorisation de ce fonds, à compléter le fond initialement donné en achetant certains des livres du donateur avec un montant plafonné à 15 000 € ses achats pouvant être étalés sur trois ans et organiser une exposition dans la médiathèque Toussaint significative de la donation et assortie d’un catalogue d’exposition. »
  • La ville attribue 15 600 € aux associations ATD Quart Monde, Association 24+1, L’R de Rien, Dirty Frenchy, Still Hungry, Les Z’Eclectiques, Drop the Beat, Fédération Étudiantes des Associations Angevines, Compagnie Mêtis, Cinémas et cultures d’Afrique.
  • La ville attribue une subvention de 10 000 € à l’Étoile dd’Or-Pro Stars, 1 000 € au club sportif Jean Bouin, 480 € au Canoë Kayak club Angers, 400 € à l’association Lac de Maine équitation et 12 537 € pour les animations « Été au Lac 2017 ».
  • La ville attribue une subvention de 150 € à l’association Sporting Club Angevin.
  • Pour la fête de l’Europe du 2 au 31 mai, la ville subvention l’association Barbarin et Fourchu pour la présentation d’un spectacle de 1 814 €, 150 € pour l’association ligue d’improvisation angevine, 300 € pour l’artiste lituanienne Laisvyde Salciute, 700 €  pour la maison de l’Europe.
  • La ville attribue 1 170 € de subventions au collège Saint-Augustin, 150 € au collègue Sainte-Agnès et 2 014 € au collège et lycée Auguste et Jean Renoir.
  • La ville approuve l’adhésion de la ville d’Angers à l’association « Pays de la Loire Europe » et autorise le versement de la cotisation annuelle d’un montant de 10 000 €.
  • La ville attribue une subvention de 1 500 € au groupement des parkinsoniens du département.
  • La ville attribue une subvention de 1 000 € à la société des meilleurs ouvriers de France de Maine-et-Loire.
  • La ville attribue une subvention dans le cadre du dispositif Label Jeunesse Engagée de 700 € à l’association musicale et culturelle d’Angers.
  • La ville sollicite le département, la région et l’État pour des subventions afin de restaurer l’état de l’Église Notre-Dame-des-Victoire (estimation des travaux 2 420 000 €).
  • La ville va signer une demande de permis de construire pour les façades donnant sur cour et sur la rue des cordeliers de l’école maternelle Joseph Cussonneau qui sont inscrites aux Monuments Historiques. Le montant des travaux est estimé à 246 750 €.
  • La ville autorise le lancement du concours de maîtrise d’oeuvre dans le cadre de l’extension et la restructuration du groupe scolaire Pierre et Marie Curie dans le quartier de Belle-Beille.

La rédaction apporte chaque jour son lot quotidien d'information angevine, pour vous fournir l'essentiel de l'actualité de la journée.Vous avez une information urgente, pratique, n’hésitez-pas envoyez la nous sur redaction@my-angers.info

Continuer à lire
Cliquer pour commmenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

− 1 = 4