Angers

Angers.Vigneron biodynamiste, Olivier Cousin vient d’être partiellement relaxé

Publié

le

Capture Shamengo - Olivier Cousin, ici avec son cheval, partiellement relaxé par le tribunal d'Angers.

Capture Shamengo – Olivier Cousin, ici avec son cheval, partiellement relaxé par le tribunal d’Angers.

Vigneron biodynamiste, Olivier Cousin vient d’être partiellement relaxé par tribunal correctionnel d’Angers pour avoir commercialisé ses vins avec le mot « Anjou », réservé aux vins AOC (appellation d’origine contrôlée).Le tribunal angevin le condamne à une peine de principe, le réglement de l’euro symbolique à la Fédération des viticulteurs de l’Anjou et de Saumur.

Installé à Martigné-Briand (Maine-et-Loire), au sud d’Angers, Olivier Cousin y exploite 4,5 hectares de vigne en biodynamie, sans tracteur et avec 3 chevaux (VIDEO) .Le 5 mars dernier, une peine de 5.000 euros d’amende avec sursis avait été requise à l’encontre du vigneron, poursuivi pour avoir commercialisé un peu plus de 2.800 bouteilles de vin rouge de table portant la mention Anjou et Domaine (mentions réservées à l’AOC).

Dans son jugement, le tribunal indique “N’étant plus soumis aux conditions des cahiers des charges, il se devait de s’abstenir de faire référence à l’appellation « Anjou ». Attendu que le prévenu justifie de la modification de ses étiquettes, avant même d’avoir été convoqué devant le Tribunal correctionnel.Le terme « Anjou » n’apparait plus, que le mot « domaine » a été remplacé par « maison » …, il y a lieu de dispenser de peine Olivier Cousin” indiquait ce soir l’AFP dans une dépêche.

La rédaction apporte chaque jour son lot quotidien d'information angevine, pour vous fournir l'essentiel de l'actualité de la journée.Vous avez une information urgente, pratique, n’hésitez-pas envoyez la nous sur redaction@my-angers.info

Continuer à lire
Cliquer pour commmenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

8 + 1 =