Spectacles « Sunday » et « Jeune public » : Le Festival d’Anjou présente sa programmation dédiée aux enfants

Le « Royaume de Mirpou », l’un des spectacles phares du Festival d’Anjou dédié aux enfants.

Accompagné par Frédérique d’Aubigny, élue départementale et déléguée à la culture dans le Maine-et-Loire, les différents protagonistes du Festival d’Anjou ont présenté la programmation pour les deux événements consacrés aux enfants et aux familles, à savoir « Sunday », et les spectacles « Jeune public ». 

Le festival d’Anjou consacre une partie de son mois de Juin aux plus jeunes, un double événement est mis en place pour susciter la curiosité de son jeune public et ainsi leur faire découvrir dès le plus jeune âge, l’art du théâtre, de la danse et de la musique. L’événement « Jeune public » met en scène cinq spectacles, du 13 au 26 Juin 2018. Puis, la journée familiale du festival, « Sunday », se déroulera, quant à elle, le dimanche 24 Juin de 10h à 18h.

Le « Sunday » du Festival d’Anjou fête sa 4e édition 

Au vu du succès fulgurant et croissant du « Sunday » sur les trois dernières éditions, cet événement a logiquement été reconduit pour une quatrième année de suite. 7 spectacles sont au programme dans cette journée exclusivement réservée aux familles, et surtout aux enfants. « Nous avons le désir de garantir l’accès aux spectacles pour les plus jeunes, c’est notre public de demain » explique F. D’AUBIGNY.

En effet, pendant cette période dédiée à la jeunesse, c’est environ 1500 places de spectacles que met le Festival d’Anjou à disposition des plus jeunes. Cette journée du « Sunday » se déroulera au château du Plessis Macé, avec des spectacles, des déambulations, des contes, des piques-niques, des jeux en bois, une diversité d’activité qui se fera aussi bien en intérieur, qu’en extérieur.

« C’est une journée de détente et de plaisir pour tout le public » ajoute Ronan PICHAVANT, directeur de projet et coordonnateur du festival d’Anjou. Les enfants et leurs familles pourront assister à une grande diversité de spectacles. Il y en aura pour tout les goûts, des pièces de théâtre qui mêlent plusieurs styles artistiques, comme « Memento » la pièce de la compagnie MESDEMOISELLES (15h), « A Fable » qui est une reprise des fables de La Fontaine (10h45 et 14h30), ou encore « Chloé et le poum poum tchac » de la compagnie « les z’arts vers » (17h). La grande nouveauté de cette année concerne la visite sonorisée, pour les plus de cinq ans, une immersion sonore est proposée sur le passé du château.

Le Festival d’Anjou a voulu aussi valoriser des compagnies artistiques avec qui il travaille depuis vingt ans, c’est le cas de « Spectabilis » ou encore des « Démons et merveilles ».

Concernant les spectacles « jeune public », à suivre notamment cette année les pièces « Pas un mot en poche » (Mercredi 13 Juin) de la compagnie Plumes, « Le Royaume de Mirpou » de la compagnie Oeildudo (Mercredi 13 Juin), « la Maison en petits cubes » de la compagnie Spectabilis (Les mercredis 13 et 20 Juin), ainsi que « Waynak » (le mercredi 20 Juin), puis « Evidemment » de la compagnie Lili désastres qui clôturera cette édition 2018 le 26 Juin. Les tarifs sont raisonnables, 7 euros pour suivre les pièces « jeune public », et 5 euros pour l’entrée au « Sunday ».

Une action de médiation pour aider les jeunes enfants atteints de handicap

Le Festival d’Anjou s’est attaché à garantir « un accès à tous aux spectacles » comme le dis R.PICHAVANT, en mettant en place des actions de médiations qui vont concerner trois spectacles en particulier.

Sur la journée familiale « Sunday », le Festival d’Anjou est en collaboration avec les associations « Les copains d’Elsa » et « Autisme 49 » qui luttent toutes les deux contre le syndrome de Rett, puis l’autisme et le handicap en général. « C’est important d’accueillir des familles avec des enfants handicapés car parfois ces familles là s’interdisent l’accès aux spectacles à cause de ce handicap » précise R.PICHAVANT.

Concernant le spectacle « La maison en petits cubes », une rencontre sera organisée après le spectacle entre les enfants et une résidence de personnes âgées. Un « cube » de souvenir sera remis aux plus jeunes après le spectacle, ces derniers pourront ainsi glisser un mot ou un objet, pour les personnes âgées de cette résidence.

Enfin, pour le spectacle de clôture de l’événement « jeune public », « Evidemment », le Festival d’Anjou met en place une nouveauté pour cette édition 2018. Un système de billet solidaire à destination du Centre d’accueil des demandeurs d’asile (CADA), pour que les migrants puissent aussi accéder aux spectacles.

Publié le 06/06/2018

Vous pouvez partager
Angers Info est un média 100% indépendant. Aidez-nous dans notre développement. En soutenant Angers Info ici , chaque donateur bénéficie d'une réduction d'impôt de 66 % du montant de ses dons, dans la limite de 20 % du revenu imposable. Il reçoit un reçu fiscal en fin d’année.

Retrouvez toute l'actu d'Angers et sa région nos contenus et toutes nos photos et reportages sur notre page Facebook et sur notre compte Twitter

La nouvelle application mobile Angers Info est en ligne sur Google Play Store et dorénavant sur toutes les plateformes windows.

Catégories:
Festival d'Anjou

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

+ 20 = 25