La start-up angevine Qowisio lève 10 millions d’euros

De gauche à droite : Guillaume Houssay (Directeur Général), Cyrille Le Floch (Président), Xavier Eme (Directeur commercial), Jean-Samuel Reynaud (Directeur Technique)

De gauche à droite : Guillaume Houssay (Directeur Général), Cyrille Le Floch (Président),
Xavier Eme (Directeur commercial), Jean-Samuel Reynaud (Directeur Technique)

L’entreprise angevine Qowisio vient de mobiliser 10 millions d’euros pour ouvrir son tout réseau public bas débit dédié aux objets connectés. L’enjeu est important : on estime à 2 milliards le nombre d’objets connectés en France d’ici 2020. La start-up (membre fondateur de la Cité de l’objet connecté) connaît bien ce marché puisqu’elle est spécialisée depuis 2009 dans les réseaux sans fil à bas coûts et à faible consommation énergétique, principalement dans les pays émergents.

La start-up, dont le CA 2015 est de l’ordre de 15 millions d’euros, passe un nouveau cap et se positionne aujourd’hui en lançant son propre réseau bas-débit en France afin de connecter les objets entre eux. Ce qui la rend unique, c’est qu’elle n’intervient pas seulement dans la fourniture de connectivité réseau, mais également dans l’accompagnement de ses clients et partenaires tout au long de la chaîne de valeur de l’objet connecté : gamme d’objets innovants, connectivité, application cloud.

La levée de fonds : un tremplin pour son déploiement en France

Cette deuxième levée de fonds a réuni Ouest Croissance, Go Capital, BNP PARIBAS Développement, et Pays de Loire Développement. Qowisio révolutionne le modèle économique actuel de la communication des objets, hérité des forfaits de téléphonie mobile jusqu’à présent en vigueur. Selon la start-up, l’avenir des objets connectés passe par un modèle économique disruptif, dont l’enjeu n’est pas la bataille du coût de communication. Un modèle qu’elle est en mesure de proposer dès aujourd’hui à ses clients-partenaires. Cette levée de fonds va également permettre à la start-up de fournir à la France dès juin 2015 un réseau bas débit longue portée qui s’appuie sur la technologie UNB (Ultra Narrow Band).

Pour soutenir son développement, QOWISIO va embaucher plus de 70 personnes à un horizon de 3 ans, dont 22 ouvertures de postes prévues d’ici à la fin de l’année 2015.

Un écosystème basé sur un fort ancrage territorial

En 2009, la startup avait bénéficié des services de l’incubateur d’Angers Technopôle. C’est ainsi qu’elle a trouvé ses premiers appuis historiques, dont celui d’Anjou Amorçage- CCI Maine-et-Loire. Créée par cinq dirigeants, dont deux sont issus de l’ESEO (École Supérieure de l’Électronique de l’Ouest), la start-up revendique son enracinement local et la totalité de sa production est réalisée sur le territoire régional.

Qowisio est également membre fondateur et actionnaire de la Cité de l’objet connecté à Angers, qui sera inaugurée le 12 juin prochain. Partenaire privilégié, Qowisio-Lab accueillera et accompagnera tous les porteurs de projets au cœur de la Cité.

La technologie développée par QOWISIO

Basé sur plus de 6 années de développement R&D, le réseau de Qowisio connecte sur l’internet les objets envoyant de très courts messages et répond à trois critères essentiels requis par ce marché, sur lesquelles butent les solutions traditionnelles : la simplicité, un faible coût et une basse consommation.

Le cœur de ce réseau repose sur une borne radio Gateway innovante, permettant de connecter tout objet dans un rayon de 50 à 60 km, et capable de faire transiter plus d’un million de messages par jour.

La start-up projette une montée en volume rapide et un prévisionnel de CA de plus de 140 millions d’euros en 2020, tant sur le marché français qu’international.

Publié le 08/06/2015

Vous pouvez partager
Angers Info est un média 100% indépendant. Aidez-nous dans notre développement. En soutenant Angers Info ici , chaque donateur bénéficie d'une réduction d'impôt de 66 % du montant de ses dons, dans la limite de 20 % du revenu imposable. Il reçoit un reçu fiscal en fin d’année.

Retrouvez toute l'actu d'Angers et sa région nos contenus et toutes nos photos et reportages sur notre page Facebook et sur notre compte Twitter

La nouvelle application mobile Angers Info est en ligne sur Google Play Store et dorénavant sur toutes les plateformes windows.

Tags:
Catégories:
Angers · Economie · Edition · Technologie · Vie locale

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

85 − 75 =

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.