Cholet

« MADI, Carmelo Arden Quin & Co ». du 17 juin au 6 Novembre à Cholet

Publié

le

Du 17 juin au 6 novembre 2011, la Ville de Cholet présente au Musée d’Art et d’Histoire l’exposition « MADI, Carmelo Arden Quin & Co ».

En 1946 à Buenos Aires, de jeunes artistes proposent une exposition inédite et donnent naissance au groupe Madi. Ils entraînent dans leur sillage musiciens, poètes et danseurs qui partagent leurs choix esthétiques. On assiste là aux débuts prometteurs d’un courant de l’abstraction géométrique particulièrement fécond au-delà même des vicissitudes qui jalonnent le parcours de ces hommes.

Carmelo Arden Quin (1913-2010) est l’une des figures les plus marquantes du mouvement. Lorsqu’il quitte l’Amérique latine en 1948, c’est pour s’installer à Paris. Alors que sa propre vie artistique oscille entre peinture et écriture, il n’a de cesse de faire connaître le plus largement possible les artistes Madi.

 

Hors cadre

Avant-gardistes durant les années 1940 et 1950, les artistes Madi s’affranchissent de la surface plane et du cadre orthogonal du panneau ou de la toile au profit d’œuvres aux formes découpées et galbées et aux plans séparés mais aussi de sculptures animées par des mouvements de rotation et de translation. L’art Madi se construit en dehors de tout phénomène d’expression, de représentation et de signification.

Hommage

L’exposition temporaire présentée à Cholet est un hommage rendu à Carmelo Arden Quin en offrant trois points de vue différents sur le mouvement Madi.

Un premier espace est consacré à l’œuvre de Carmelo Arden Quin, des productions du milieu des années 1940 jusqu’aux derniers de ses travaux. Un deuxième espace réunit une large sélection d’artistes, compagnons de route de Carmelo Arden Quin en des époques aussi différentes que les années 1950 d’une part et les trente dernières années écoulées d’autre part. Enfin, sont regroupés dans un troisième espace des artistes, sans véritables liens avec le mouvement Madi mais dont le travail entre en résonance avec les recherches pleines de vitalité de Carmelo Arden Quin.

Avec cette nouvelle exposition, le Musée d’Art et d’Histoire de Cholet poursuit le travail de valorisation de ses collections consacrées à l’abstraction géométrique. Ce fonds, constamment enrichi, rassemble des œuvres qui témoignent du dynamisme et de l’importance de l’art abstrait. La présence d’artistes tels Herbin, Vasarely, Nemours, Claisse… et plus proches de nous, des contemporains choletais Morellet et Jouët, contribue à la renommée du musée.

 

 

La rédaction apporte chaque jour son lot quotidien d'information angevine, pour vous fournir l'essentiel de l'actualité de la journée.Vous avez une information urgente, pratique, n’hésitez-pas envoyez la nous sur redaction@my-angers.info

Continuer à lire
Cliquer pour commmenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

− 1 = 1