Sport

Plus de 60 pilotes lors du championnat d’Europe d’aéroglisseurs à Grez-Neuville

Publié

le

Crédit Thomas Baritaud – Pour l’instant un français est en tête du classement, Denis Ragot !

Du 10 au 11 juin, Grez-Neuville accueille une manche du championnat d’Europe d’aéroglisseurs pour la cinquième fois consécutive. Une manche de cette compétition se déroule tous les deux ans dans la ville. Pour cette édition, une soixantaine de pilotes venant de plusieurs pays viennent concourir pour se hisser à la plus haute place du classement. 

Aéroglisseur ? Oui vous avez bien lu, c’est un véhicule amphibie tout-terrain (terre, mer, boue, neige) qui fonctionne grâce à la puissance d’hélices qui permettent de pousser et de stabiliser l’engin au sol (vitesse maximale de 140 km/h). C’est aussi un sport de glisse d’une grande difficulté puisque que la machine ne possède pas … de freins ! Il y a quatre niveaux de compétitions en Europe : F1 (cylindre illimitée), F2 (en dessous de 600 cm3), FS (1 moteur, 1 hélice (cylindrée illimitée) et F50 (1 moteur, 1 hélice, moteur 50 CV).

Durant ce week-end, une soixante de pilotes issus de huit pays (France, Royaume-Uni, Suède, Allemagne, Italie, Slovaquie, Pologne, Belgique) participent à cette compétition, 22 français dont neuf d’Anjou Aéroglisseurs du Lion-d’Angers : Benoit Derouet, Jean-Baptiste Richard, Denis Ragot, Michel Richard, Daniel Thibault, François et Lucas Grez, Pierre et Thomas Richard, Christian Godicheau. Cinq des meilleurs français de ce sport étaient présents : Denis Ragot, Benoit Derouet, Jean-Baptiste Richard et Christian Godicheau.

Un an d’organisation   

Depuis 2009, Grez-Neuville organise et accueille cette compétition de sport de glisse. Un tour de force réalisé notamment par l’implication de Fabrice Bûcher, ancien président du comité des fêtes de la ville. « Dans ma jeunesse, on voyait souvent des courses d’hors-bords à Grez-Neuville mais elles ont cessé à la fin des années 1990. On souhaitait relancer des manifestations nautiques, et avec le club d’aéroglisseurs du Lion-d’Angers on a réussi à décrocher l’organisation auprès de la FFM (ndlr : Fédération Française Motonautique). »

Plus de 200 bénévoles travaillent durant cet évènement sur et en dehors de la piste de 900 m. « C’est un travail qui remonte depuis juin 2016 concernant l’organisation, la logistique et la recherche de partenariats. On a passé beaucoup d’heures pour cette édition. » confie Fabrice Bûcher.

Un champion du monde français ! 

Avec neuf pilotes présents le club Anjou aéroglisseurs a fixé son but. « L’objectif ? Que la manifestation soit belle afin que les pilotes étrangers aient une très bonne impression pour rééditer dans deux ans le championnat d’Europe ici » explique Laurent Guetté, président du club. `

Lors de la première course de F1, Denis Ragot s’est hissé à la deuxième place. L’angevin d’adoption est coutumier des compétitions. Depuis 1994, il est pilote, et Denis a remporté plusieurs titres (Championnat d’Europe en 1997, Champion du monde en 2012 en F2). Lors de la dernière édition, il a terminé sur la deuxième marche du podium; cette année il est sur une bonne lancée pour décrocher le titre puisqu’il est premier du classement général pour l’instant.

Le championnat d’Europe d’aéroglisseurs se déroule en quatre manches : 29-30 avril à Allerton (Angleterre), 10-11 juin à Grez-Neuville (France),  12-13 août à Piestany (Slovaquie) et 9-10 septembre à Saalburg (Allemagne).

La rédaction apporte chaque jour son lot quotidien d'information angevine, pour vous fournir l'essentiel de l'actualité de la journée.Vous avez une information urgente, pratique, n’hésitez-pas envoyez la nous sur redaction@my-angers.info

Continuer à lire
Cliquer pour commmenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

9 + 1 =