Economie

Les Vins de Val de Loire investissent 1 million d’euros pour un plan de relance globale

Publié

le

Co-construit par InterLoire, l’interprofession des Vins du Val de Loire, et les organismes de défense et de gestion (ODG) des différentes appellations et dénominations ligériennes, investissent un million d’euros pour un plan de relance qui vise à soutenir, en France et à l’étranger, les ventes de vins du Val de Loire en raison des pertes pendant la crise du Covid-19. 

Ce plan de relance des Vins du Val de Loire a pour but de financer en France et à l’étranger des actions visant à stimuler les intentions d’achat sur les périodes de l’été et de l’automne. Cette action sera portée et  coordonnée entre InterLoire et les ODG ligériennes. L’enjeu est d’amplifier la portée des messages tout en consolidant les liens entre les différents membres de la famille des Vins du Val de Loire.

« On a déjà perdu entre 150 et 200 millions d’euros de chiffres d’affaires en deux mois. Si la consommation ne repart pas, on pourra vite enregistrer une perte de l’ordre de 300 millions d’euros pour les Vins du Val de Loire », estime Jean-Martin Dutour, président d’InterLoire.

80 % du budget global du plan de relance seront dédiés à des actions de promotion sur le marché national, comprenant notamment :

  •  La diffusion de 21 000 spots promotionnels sur des radios nationales (RTL) et régionales (130 radios).
  •  La publication de 30 parutions publicitaires dans les spéciaux vin de la presse nationale à la rentrée.
  •  Une campagne d’affichage sur 1 400 panneaux situés au plus près des lieux de vente en Île-de-France et dans les régions du Grand Ouest.
  •  Une communication digitale renforcée (réseaux sociaux, achat de bannières…) et des partenariats avec des influenceurs.

 

20 % du budget du plan de relance seront dédiés à des actions de promotion à l’export, qui cibleront les principaux marchés des appellations et dénominations du Val de Loire :

  •  Les pays de proximité dont les touristes risquent de faire défaut cet été : campagne cavistes au Royaume-Uni (18 % des volumes exportés) et en Belgique, campagne influenceurs en Allemagne (15 % des volumes exportés).
  • Les grands pays tiers grâce à un partenariat avec la plateforme web Taste of France, notamment aux États-Unis (25 % des volumes exportés) au Canada, au Japon, en Chine et à Hong Kong.
Continuer à lire
Cliquer pour commmenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

9 + 1 =