Angers

Angers. Les tarifs d’IRIGO augmenteront de 1% en moyenne au 1 juillet 2015.

Publié

le

Hausse des tarifs d'Irigo au 1 er juillet 2015

Hausse des tarifs d’Irigo au 1 er juillet 2015

Angers Loire Métropole proposera ce soir lors du Conseil d’agglomération pour l’année 2015-2016 de réviser les tarifs du réseau Irigo en se limitant à 1% en moyenne.

Le titre unitaire n’est pas modifié et reste proposé à 1,40€ au guichet et aux distributeurs et à 1,50 € à bord des bus. Le carnet de 10 voyages passe à 12 € (contre 11,80 € aujourd’hui), l’abonnent mensuel + 26 ans à 42 € (au lieu de 40,80 €), l’abonnement – 26 ans à 31 € (au lieu de 30,60 €, dégressivité en fonction du nombre d’enfants par famille et par niveau de revenu). Le titre Solidaire passe à 20,50 € (contre 20,40 €) et les titres demandeurs d’emploi et + 65 ans non imposables à 6,30 € (au lieu de 6,15 €).

Enfin, l’agglomération proposera de supprimer le tarif P+R (parking relais) qui nuit à la lisibilité de leur fonctionnement. Les abonnés au réseau Irigo et les non-abonnés auront accès au parking-relais gratuitement et s’acquitteront du tarif applicable à tous (1,40 € si l’usager voyage seul, 1,20 € s’il est accompagné et choisit d’acquérir un carnet de 10 voyages par exemple).

Une décision qui ne convient pas à Alain Pagano, élu communiste à l’agglomération, qui ne votera pas cette délibération « Comme cela a été dit , notre liste s’engageait déjà sur une réduction tarifaire de l’abonnement mensuel pour les jeunes, comme un coup de pouce à ceux qui ont de petits revenus et des fins de mois difficiles. Vous comprendrez donc que je ne peux voter cette délibération qui n’est pas conforme à ce que nous avons porté collectivement et qui va à contresens de l’Histoire, de ce qui est nécessaire. » precise l’elu.

La rédaction apporte chaque jour son lot quotidien d'information angevine, pour vous fournir l'essentiel de l'actualité de la journée.Vous avez une information urgente, pratique, n’hésitez-pas envoyez la nous sur redaction@my-angers.info

Continuer à lire
2 Commentaires

2 Commentaires

  1. Olivier Angers

    16 juin 2015 at 13 h 29 min

    Chacun peut constater que les bus et les trams roulent a vide la plus-part du temps, la question de leur gratuité ne fera donc pas toujours sourire…
    Si l’on commençait par les heures creuses, cela n’aurait aucune incidence financière, au contraire, le centre-ville ne pourrait que s’en satisfaire!
    J’ai longtemps habité à Saint-Germain-en-Laye où l’on parle du tram de la grande ceinture depuis 20 ans et à chaques réunions publiques; le Maire Emmanuel Lamy et la sncf convenaient que le seul moyen de remplir un tram était d’ aller chercher les usagers des TER.
    Angers pourrait s’en inspirer et ainsi ne pas perdre vngt années…

    • nicolas

      18 juin 2015 at 1 h 09 min

      « Chacun peut constater que les bus et les trams roulent a vide la plus-part du temps »
      A l’évidence, vous ne prenez pas le bus 1 en heure de pointe : cela fait 10 ans qu’il roule plein à craquer d’étudiants qui vont en cours à Belle-Beille !
      Merci de ne pas parler de ce qu’on ne connaît pas…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

− 1 = 3