Angers

Angers. Deux jours de simulation de crise humanitaire pour les étudiants de l’Ircom et de l’Ecole du Génie

Publié

le

Simulation de prise d’otages

Simulation de prise d’otages

Du 24 au 26 juin 2015, les étudiants en master de management de la solidarité internationale (Institut Pedro de Béthencourt de l’Ircom) appuyés par les lieutenants de l’École du génie, devront résoudre une crise humanitaire d’envergure simulée sur le terrain militaire de St Jean de Linières. Une action originale de formation qui vise à tester les futurs cadres civils et militaires dans une situation sur le terrain très réaliste.

De la théorie à la pratique
Quoi de plus formateur pour des étudiants que de vivre, dès leur formation, des situations les plus réalistes possibles ? Populations hostiles, présence de rebelles, contraintes des politiques locales, barrières culturelles, stress, fatigue : dans un environnement changeant, l’adaptabilité et la prise de décision rapides deviennent les qualités sine qua non à l’aboutissement d’une mission. C’est de ce constat qu’est né le montage de ce rallye où les protagonistes des deux écoles vont vivre sur le terrain ce qu’ils mettront en œuvre dans le cadre de leurs futures responsabilités : la gestion des contingences matérielles, physiques, éthiques, psychologiques et environnementales qu’impose une mission en zone délicate. La conduite et l’animation de cet exercice sont assurées conjointement par les équipes pédagogiques de l’École du génie et de l’Ircom.

Mettre les étudiants en situation de prise de décision
Quatre équipes d’étudiants ont 48 heures pour solutionner une problématique de crise humanitaire. Pilotés par un chef de mission ils doivent appliquer leurs compétences de management, évaluer la situation et prendre des décisions pour apaiser les éléments antagonistes rencontrés et mettre en oeuvre une réponse d’urgence pour les réfugiés qui affluent. Plusieurs déconvenues ou situations dites « à risque » les attendent sur le parcours : négociation avec des rebelles, passage d’un check point, prise d’otage, vol de matériel ou encore évolution en terrain miné. Encadrés par des militaires, les étudiants doivent faire preuve de sang-froid, d’esprit d’initiative et de réflexion malgré le stress, la fatigue et l’urgence. Un jury mixte civil et militaire évalue les compétences de ces futurs professionnels à manager, évaluer et décider.

La rédaction apporte chaque jour son lot quotidien d'information angevine, pour vous fournir l'essentiel de l'actualité de la journée.Vous avez une information urgente, pratique, n’hésitez-pas envoyez la nous sur redaction@my-angers.info

Continuer à lire
Cliquer pour commmenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

80 − 70 =