Education

Lancement de l’opération « Vacances apprenantes et tourisme solidaire » dans le Maine-et-Loire

Publié

le

L’opération « Vacances apprenantes » se divisera en plusieurs formes cet été dans le Maine-et-Loire.

Alors que les longues périodes de confinement et déconfinement progressif ont limité l’accès des enfants à l’école et aux activités extra-scolaires, l’Etat a décidé de soutenir les organisateurs de séjours de vacances et d’accueils de loisirs. Il invite notamment les familles les plus vulnérables à y inscrire leurs enfants.

Pour soutenir et inciter à la participation de séjours et d’activités durant les vacances, l’Etat propose un plan « vacances apprenantes » d’une ampleur de 130 millions d’euros.

Plusieurs dispositifs ont été annoncés par le gouvernement, en lien avec ce plan. Dans tous les cas, l’ensemble des propositions présentent un objectif pédagogique pour faire face aux risques de décrochage et au retard scolaire lié au confinement, mais aussi un objectif social.

Une aide pour les plus fragiles

Par exemple, les « colos apprenantes » s’adressent aux enfants de 3 à 17 ans aux profils plus fragiles, « en priorité à ceux qui relèvent des quartiers en politique de la ville et ceux dont les apprentissages ont le plus pâti du contexte sanitaire et de ses conséquence » explique le communiqué. Elles seront organisées par les collectivités, associations ou entreprises et « visent à répondre aux attentes des enfants et des familles en matière de loisirs et de divertissements dans le cadre des accueils collectifs de mineurs se déroulant cet été tout en proposant des modules de renforcement des apprentissages. »

Rattraper le temps perdu du confinement

Les « écoles ouvertes » quant à elles, sont destinées aux jeunes de 6 à 16 ans, notamment ceux n’ayant pas été actifs lors du confinement. Un renforcement scolaire et des activités d’ouverture culturelle sont programmés par les professeurs volontaires et les établissements scolaires de proximité.

Il ressemble notamment au format « école buissonnière », proposant des séjours courts de vacances éducatives à des mineurs.  

Enfin, les accueils de loisirs sans hébergement ne sont pas laissés pour compte tant ils représentent un élément essentiel de l’offre éducative. « A ce titre, une aide ponctuelle exceptionnelle aux accueils de loisirs est créée, afin de proposer un appui aux organisateurs pour permettre de développer des activités éducatives de qualité destinées au plus grand nombre, et en particulier aux enfants des parents qui devront travailler en cette période de reprise de l’activité économique » conclut la Préfecture de Maine-et-Loire de Maine-et-Loire.