Bernard Gonzalez et Alain Fouquet lancent les visites du Palais épiscopal d’Angers

Crédit AM – de gauche à droite; Monseigneur Delmas, B.Gonzalez et A.Fouquet.

Le préfet du Maine-et-Loire, B.Gonzalez, accompagné par Alain Fouquet, adjoint à la culture d’Angers, puis par Monseigneur Delmas, ont inauguré le circuit de visite du public du Palais épiscopal d’Angers. 

« Ce palais est un des fleurons des monuments angevins » (B.Gonzalez)

Monseigneur Delmas, évêque d’Angers, a entrepris, depuis 2012, des travaux de réhabilitation de ce lieu chargé d’histoire. Il s’agit d’un projet en plusieurs étapes, conduit conjointement par l’Etat, propriétaire du lieu qui est classé aux monuments historiques, puis par le diocèse d’Angers, et la ville d’Angers. La première phase consistait à requalifier l’édifice comme un endroit pouvant recevoir du public, donc par conséquent mettre en place un circuit de visite au périmètre limité. Le palais épiscopal retrouve donc son statut d’Etablissement Recevant du Public (ERP). Ensuite le projet de réhabilitation se porte sur la réalisation d’une étude préalable globale pour la réhabilitation de l’édifice, puis la restauration intérieure, et extérieure, avec une mise en service progressive de différents lieux, selon l’avancée des travaux. Le coût d’une telle réhabilitation est estimé à 300000 euros.

Afin que les angevins puissent se familiariser avec l’un des plus beaux édifices de la ville, un circuit de visite a été officiellement inauguré par B.Gonzalez et A.Fouquet ce mercredi. « C’est une divine surprise que la ville d’Angers se retrouve associer à cela » estime A.Fouquet, en précisant qu’il s’agit « d’un trésor sans équivalent en France ». Le périmètre de visite a été mis en place dans un strict respect des lieux, l’entrée s’effectuera par la cour d’honneur (la cour de Rohan), le circuit se limite au hall et à la salle basse pour le rez-de-chaussée, puis à la salle synodale et aux salons d’apparat, pour le premier étage. Les visites seront effectuées par groupe de 50 personnes maximum et seront toutes guidées, elles sont proposées au public par le Service éducatif Angers ville d’art et d’histoire et le diocèse durant tout l’été.

« Le patrimoine est une passion française » estime B.Gonzalez, « Nous disposons de nombreux joyaux patrimoniaux dans la région, ce palais est un des fleurons des monuments angevins » ajoute le préfet du Maine-et-Loire. La réouverture d’un tel lieu au public, n’est pas liée au hasard, mais bien à plusieurs acteurs qui se sont investis dans ce projet pour faire découvrir ou redécouvrir le patrimoine aux angevins. L’état, propriétaire du palais épiscopal, est un acteur majeur, de ce projet, « il apporte un soutien financier et une grande expertise » affirme B.Gonzalez. De plus, la sauvegarde d’un lieu aussi emblématique a une grande importance, le palais épiscopal d’Angers constitue l’un des derniers vrais palais médiévaux existants encore en France.

Publié le 29/06/2018

Vous pouvez partager
Angers Info est un média 100% indépendant. Aidez-nous dans notre développement. En soutenant Angers Info ici , chaque donateur bénéficie d'une réduction d'impôt de 66 % du montant de ses dons, dans la limite de 20 % du revenu imposable. Il reçoit un reçu fiscal en fin d’année.

Retrouvez toute l'actu d'Angers et sa région nos contenus et toutes nos photos et reportages sur notre page Facebook et sur notre compte Twitter

La nouvelle application mobile Angers Info est en ligne sur Google Play Store et dorénavant sur toutes les plateformes windows.

Catégories:
Culture

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

81 − 77 =

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.