Politique

Christian Gillet vivement critiqué par la CFDT Santé-Sociaux du Maine-et-Loire

Publié

le

Vendredi dernier, Christian Gillet avait annoncé qu’il n’y aurait pas de primes Covid-19 pour les salariés de maintien à domicile – Crédit Thomas Baritaud.

Le syndicat de la CFDT a transmis ce lundi 29 juin sa colère quant aux propos de Christian Gillet, président du conseil départemental du Maine-et-Loire, concernant les primes des salariés de maintien à domicile.

Alors qu’il présidant la séance du conseil départemental de ce lundi 29 juin à Terra Botanica, Christian Gillet a reçu des critiques fortes de la part de la CFDT Santé-Sociaux. Récemment, il a avoué que les salariés du maintien à domicile n’obtiendront pas de prime Covid-19, ce qui a amené le syndicat à nommer son communiqué « Honte à vous Mr Gillet ».

En revenant sur les revendications de la manifestation du personnel de santé du mardi 16 juin, la CFDT rappelle que la revalorisation des salaires souhaitée s’appliquait à « tous les professionnels de la santé, du social, du médico-social et du maintien à domicile ». Selon eux, l’excuse d’un manque de moyens du département n’est pas acceptable en raison du faible nombre de personnel à domicile sur le territoire.

Le syndicat revient également sur le manque de masques pour ces salariés à domicile lors de la crise, alors qu’ils « ont été particulièrement exposés au risque de contamination » explique-t-il dans son communiqué, « Les oubliées sont les Aides à Domicile qui ont fait face pendant cette crise sanitaire à de réelles difficultés de recrutement, tant par la faiblesse des salaires, les conditions de travail difficiles, l’importance du travail à temps partiel contraint de le rendre peu attractif. »

Ainsi, la CFDT conclut en reconnaissant qu’une revalorisation des salaires à 10% est préférable, comme l’avait annoncé Christian Gillet lors de sa déclaration. Cependant, pour elle « Cette prime aurait été un premier signe de reconnaissance ».