La donation exceptionnelle de l’artiste Yves Millecamps exposée au Musée Jean-Lurçat d’Angers

Crédit MB – Yves Millecamps et Alain Fouquet

Yves Millecamps a effectué une donation de plusieurs de ses tapisseries et autres gouaches au Musée Jean-Lurçat d’Angers, l’exposition de ses œuvres des années 60 à 70 est à découvrir du 30 Juin 2018 au 6 Janvier 2019. 

Une donation de 25 tapisseries des années 60 à 70

L’adjoint à la culture de la ville d’Angers, présent pour l’occasion, ne peut que s’estimer heureux d’une telle donation, « c’est beaucoup d’émotions » ajoute t-il. Yves Millecamps, l’un des grands noms de la tapisserie en France, effectue un geste plein d’amitié envers le musée Jean-Lurçat d’Angers. Mais ce n’est pas par hasard qu’Yves Millecamps a choisi ce musée, il a bien connu Jean-Lurçat, qui lui a donné ce goût pour la réalisation de tapisseries. « J’ai rencontré Lurçat en 1952, c’est lui qui m’a donné envie de faire de la tapisserie » avoue l’artiste.

« Recevoir une telle donation est exceptionnelle » ajoute Alain Fouquet, « j’ai reçu de vous du vivant, une partie de vous même » précise l’adjoint à la culture en s’adressant à Yves Millecamps. Ce dernier, originaire du Nord de la France, a toujours entretenu un lien particulier avec les musées d’Angers. Dès les années 90, Yves Millecamps, commence à travailler avec les musées d’Angers, mais c’est réellement vingt ans plus tard, en 2010 que l’artiste prend la décision de faire don de ses œuvres. L’exposition qui est à découvrir actuellement au Musée Jean Lurçat dévoile 25 tapisseries conçues par Yves Millecamps, ainsi que 140 gouaches et esquisses préparatoires aux tapisseries. Cette exposition retrace les œuvres, de celui qui est aussi académicien aux beaux arts,  durant toute une décennie, des années 60 aux années 70.

« C’est particulier pour moi que cette exposition retrace cette époque de ma vie et de ma carrière » avoue Yves Millecamps. « Angers est la capitale de la tapisserie, j’ai comme l’impression de revenir à la maison » estime l’artiste. Yves Millecamps est vraiment le symbole de ces artistes, peu nombreux, qui ont réussi à faire vivre ou revivre l’art, après la deuxième guerre mondiale. Aussi doué dans la tapisserie, que dans la peinture ou encore la sculpture, il est aussi celui qui a participé à la modification des techniques de fabrication et de conception des œuvres, avec l’utilisation de l’acrylique, qui est venu remplacer la peinture à l’huile au début des années 60. « Yves Millecamps est un précurseur de l’acrylique » affirme même Alain Fouquet.

Cette donation viens enrichir encore plus les différentes créations d’artistes incontournables du siècle dernier, et permet aux visiteurs du Musée Jean-Lurçat de découvrir le renouveau de la tapisserie en France après la seconde guerre mondiale, un renouveau, dont Yves Millecamps et Jean Lurçat sont les principaux protagonistes. « Votre oeuvre fait vivre une nouvelle jeunesse à la ville » estime Alain Fouquet, en couvrant de louanges, Yves Millecamps.

 

 

Publié le 29/06/2018

Vous pouvez partager
Angers Info est un média 100% indépendant. Aidez-nous dans notre développement. En soutenant Angers Info ici , chaque donateur bénéficie d'une réduction d'impôt de 66 % du montant de ses dons, dans la limite de 20 % du revenu imposable. Il reçoit un reçu fiscal en fin d’année.

Retrouvez toute l'actu d'Angers et sa région nos contenus et toutes nos photos et reportages sur notre page Facebook et sur notre compte Twitter

La nouvelle application mobile Angers Info est en ligne sur Google Play Store et dorénavant sur toutes les plateformes windows.

Catégories:
Culture

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

+ 7 = 8

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.