Angers SCO

Olivier Pickeu sort du silence et ira au Prud’hommes avec Angers SCO en septembre

Publié

le

Olivier Pickeu est sorti du silence et a donné les raisons de son licenciement pour faute grave avant d’aller aux Prud’hommes avec Angers SCO en septembre.

Après 14 années passées au poste de Directeur Sportif du SCO d’Angers, Olivier Pickeu a été licencié le 10 avril dernier, un mois après sa mise à pied par le club. Depuis son licenciement pour faute grave, le club et Olivier Pickeu n’ont pas voulu dévoiler les raisons de ce licenciement, mais depuis que l’ancien Directeur sportif connaît la date de rendez-vous aux Prud’hommes, qui sera le 9 septembre, ce dernier a souhaité s’exprimer pour dévoiler les raisons du licenciement.

Les raisons enfin dévoilées

Olivier Pickeu a expliqué les raisons de son licenciement en compagnie de son avocat Me Olivier Martin sans détail précis « Sont reprochés des propos désobligeants à l’encontre du président, du coach, et d’avoir prétendument outrepassé ses fonctions en signant un document sur un jeune joueur amateur du centre de formation. Il n’y a rien d’autre, et en droit le dossier est figé par la lettre de rupture« . Le document en question concernerait une lettre de sortie qui serait « considérée par le club comme potentiellement préjudiciable sur le plan financier« , le joueur serait un ancien pensionnaire amateur du centre de formation, Marveen Moreira (20 ans), aujourd’hui en D3 suisse, à l’Etoile Carouge. 

Direction les Prud’hommes

L’ancien Directeur sportif du SCO d’Angers a indiqué à la presse « je n’ai commis aucune faute […] J’attends avec impatience cette date du 9 septembre pour que mon avocat puisse démontrer l’inanité de ce dossier« . Il est également revenu sur sa mise en expliquant qu’il devait « valider l’arrivée de Fabrice Favetto en conseil d’administration, dans le cadre du changement que veut opérer Saïd Chabane compte tenu de sa mise en examen« . Favorable à son arrivé, le président lui aurait demande « d’organiser un projet sur les trois prochaines années avec Fabrice Favetto« , qui lui a donné rendez-vous le 10 mars, à 8 heures. On se souvient qu’en conférence de presse, Fabrice Favetto avait dit « qu’il s’appuierait sur Stéphane Moulin et Olivier Pickeu« . Mais à 8 heures, ce dernier attendait Olivier Pickeu avec « un huissier » pour le « mettre à pied » préciserait l’ancien membre du club qui parle de sa mise à pied comme « une violence extrême« .

Continuer à lire
Cliquer pour commmenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

− 1 = 1