Tourisme

En septembre, découvrez les vignes du Maine-et-Loire à travers 6 randonnées viticoles

Publié

le

La 17ème édition de l’opération VVR aura lieu le week-end du 5 et 6 septembre 2020.

Depuis 2004, le VVR (Vignes Vins Randos) organise des balades ouvertes à tous pour découvrir le patrimoine viticole du Val de Loire. Avec plus de 12 000 visiteurs en 2019, l’organisation Interloire renouvelle son opération en 2020 et propose, pour sa 17ème édition, 16 parcours différents, dont 6 en Maine-et-Loire. Le tout sous la thématique du développement durable.

En 2004, l’association Interloire, interprofession des vins du Val de Loire, créé le programme VVR (Vignes Vins Randos) dans l’optique de faire connaitre ce territoire viticole, ainsi que ses savoirs-faires et son patrimoine. « On a donc voulu organiser des balades, mais guidée par des vignerons qui transmettront leurs connaissances tout au long d’un parcours […] Quant on découvre un vin sur son lieu de production, on ne le boit pas de la même manière qu’avant. Il devient beaucoup plus valorisé » explique Anne-Sophie Lerouge, l’un des fondatrices du VVR.

Avec plus de 12 000 visiteurs en 2019, 7 partenaires dont la région Pays de la Loire, et un taux de satisfaction de 94%, le VVR a su se construire et se développer au fil des ans pour devenir un élément phare de l’œnotourisme en Val de Loire : « il a toujours lieu le premier week-end de septembre, le but étant de faire un événement en pleine période de vendanges, lorsque les grappes de raisins sont visibles sur les vignes » continue Anne-Sophie Lerouge. L’année dernière, VVR reçoit même deux premiers prix reconnus en Europe, le « European Iter Vitis Awards » et le « Wine Tourism », une preuve de la réussite du concept pour le Val de Loire.

Une édition 2020 ancrée dans l’écologie

Cette année encore, le VVR récidive le week-end du 5 et 6 septembre et propose, pour sa 17ème édition, 16 balades dans 6 départements du Val de Loire, avec un programme retravaillé puisque 14 d’entre elles se feront sur un nouvel itinéraire, et une verra le jour pour la première fois. « Ce sont des balades de 3 à 4h et de 6 à 9km, ponctuées de pauses dégustations. Elles sont à la fois pédagogiques, interactives, mais surtout conviviales » développe la responsable de communication d’Interloire.

Dans le Maine-et-Loire, six balades et ateliers seront possibles : Coteaux-d’Ancenis, Quarts-de-chaume grand cru et Coteaux-du-Layon 1er cru chaume, Saumur fines bulles, Saumur-Champigny, Anjou-Brissac et Coteaux-de-l’Aubance et Saumur-puy-Notre-Dame. Pour toutes les randonnées, les boucles s’organiseront de la même manière : « On est accueilli sur un village sur lequel se trouve une animation musicale, de la restauration, des jeux, de la vente de vins. Un kit de randonneur est également remis à chaque participant, différent si c’est un adulte ou un enfant » partage Anne-Sophie Lerouge. Ensuite, les balades comprendront toutes trois ou quatre pauses dégustations dans des lieux typiques de l’endroit, avec à chaque fois un « cours » sur une notion de développement durable (biodiversité, confusion sexuelle, éco-pâturage, …).

Une multitude de possibilités

Pour un coût de 15 €, une « Ecole des vignes » donnera sur certains villages des cours de dégustation en plein air de 1h, encadrés par des professionnels de la sommellerie. Des dégustations géo-sensorielles animées par des élèves de l’école angevine l’ESTHUA sont également prévues sur sept randonnées. Enfin, un livret d’activité permettra aux enfants d’apprendre en s’amusant tout au long de la randonnée.

Devant l’engouement que procure l’événement, amenant des touristes d’autres départements, le VVR s’est associé avec 18 offices de tourismes afin de proposer des packages à ceux qui souhaitent rester la nuit. Ainsi, trois séjours pour deux personnes comprenant une nuit à l’hôtel, un diner, un déjeuner et des activités complémentaires (en plus de la balade) peuvent être réservés sur le département du Maine-et-Loire. « Selon les enquêtes, trois personnes sur dix prétendent venir sur le territoire à ce moment-là grâce à VVR. C’était donc important d’installer ces packages sur les différentes zones concernées » raconte-t-elle.

En ce qui concerne la crise sanitaire, les mesures de sécurité habituelles vont être mises en place pour y faire face mais ne devraient pas grandement impacter le week-end. En revanche, 40 personnes maximum seront autorisées par groupe de balades. Quant aux informations complémentaires et aux inscriptions, tout est à retrouver sur le nouveau site internet du VVR : « Le programme coûte 7 € pour les adultes, et 2 € pour les moins de 18 ans. Actuellement, 3 000 personnes sont déjà inscrites dans les différents lieux de découvertes » conclut Anne-Sophie Lerouge.