emploi

Verisure ouvre le plus grand centre de télésurveillance de France à Angers et va créer 500 emplois.

Publié

le

Inauguration du centre de télésurveillance par Olivier Allender en compagnie des élus

Ce mercredi 3 juillet, le directeur général de Verisure inaugurait le centre de télésurveillance d’Angers en présence du maire Christophe Béchu, du préfet René Bidal et de la députée Alice Thourot. D’ici à 2024, ce centre sera le plus important de France et emploiera 500 nouveaux collaborateurs.

Ce nouveau centre, à la pointe de la technologie est un véritable « bunker » selon Olivier Allender, directeur général. Il faut d’abord passer un SAS avant d’atteindre les espaces de travail ultra sécurisé où les fenêtres ne s’ouvrent pas. 60 personnes y travaillent actuellement et procèdent à des audits de sécurité. Ce sont des particuliers comme des entreprises qui les contactent directement afin de réaliser de potentiels devis. Les agents de Verisure procèdent chaque année à 200 000 audits de sécurité et répondent aux besoins des quelques 400 000 foyers et entreprises sous leur surveillance.

L’ambition de Verisure est d’être à la pointe de l’innovation en matière de surveillance et de dissuasion. Pour Olivier Allender le groupe doit « s’adapter au client et comprendre dans le détail comment les gens vivent dans leur maison ». L’entreprise propose un service pour prévenir les cambriolages mais également les incendies et les accidents domestiques. En 1999, Verisure était pionnier dans le développement des alarmes automatisées et autonomes et en 2018, le groupe innove en proposant à ses clients l’installation d’un dispositif de brouillard anti-cambriolage. « Nous voulons apporter au grand public une solution toujours plus fiable ».

Création de 500 emplois pour 2024

Dans les années à venir, le développement de la technologie est amené à prendre une place encore plus conséquente, notamment dans la prise de décision et la levée de doutes des agents. Sur les 2 millions de déclenchements d’alarmes annuels, 10 000 nécessitent une intervention des forces de l’ordre ou de premiers secours. « La technologie est très puissante pour faire le tri et accompagner nos experts » explique le directeur général.

Olivier Allender explique que le choix d’Angers pour l’implantation « s’est fait pour de multiples raisons, aussi bien pour la dimension technologique que pour le bassin d’emplois et la qualité de vie ». D’ici à 2024, ce sont 500 emplois qui seront créés par le groupe afin de proposer un service plus efficace aux 3 millions de clients en Europe.

Arthur Rochereau

La rédaction apporte chaque jour son lot quotidien d'information angevine, pour vous fournir l'essentiel de l'actualité de la journée.Vous avez une information urgente, pratique, n’hésitez-pas envoyez la nous sur redaction@my-angers.info

Continuer à lire
Cliquer pour commmenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

48 + = 50