Justice

Évacuation de deux squats ce matin dans l’agglomération d’Angers

Publié

le

DR -Évacuation de deux squats ce matin dans l’agglomération d’Angers

Plusieurs familles et une vingtaine de personnes occupent à Angers, sans droits ni titres, deux maisons avec jardin appartenant à Angers Loire Métropole, dans des conditions de salubrité et de sécurité indignes, depuis près d’un an, indiquent les services de la Préfecture de Maine-et-Loire.

« En conséquence et à la demande du propriétaire, après des jugements conduisant à la délivrance de commandements à quitter les lieux, restés sans effet, Bernard Gonzalez, Préfet de Maine-et-Loire, a souhaité mettre un terme à ces situations illégales et potentiellement dangereuses. » indique un communiqué

Squat de La Romanerie

Huit familles d’origine roumaine et kosovare occupent sans droits ni titres une maison et son jardin, 53, Bd de la Romanerie à Saint Barthélemy d’Anjou depuis près d’un an. Une évaluation sociale a été menée et des délais ont été accordés au bénéfice des familles pour leur relogement. À ce jour, cinq familles ayant fait des demandes de logement ont été jugées prioritaires pour l’accès à un hébergement pérenne et ont d’ores et déjà été relogées. Les trois autres familles n’ont pas souhaité solliciter un suivi social.

Pour les occupants restant, l’évacuation des lieux a été menée aujourd’hui jeudi 5 juillet en début de matinée avec l’appui des forces de police et de gendarmerie. Plus aucune personne n’était présente à leur arrivée.

Squat de La Rose

Une vingtaine de personnes sont installées dans une grande maison avec jardin, dont l’état de dégradation est avancé, 41, rue Maurice Tardat à Angers, depuis un an. Dix-sept d’entre elles ont bénéficié d’une évaluation sociale. Il s’agit de personnes de la communauté subsaharienne, majoritairement en situation irrégulière.

15 hommes étaient présents dans les lieux au moment de l’évacuation ce matin, qui s’est déroulée sans incidents.Deux personnes, ayant le statut de réfugiés, feront l’objet d’un logement à l’hôtel dans la journée.

La situation administrative et sociale des 13 autres personnes est en cours d’examen. Il s’est déjà avéré que deux d’entre elles sont en situation irrégulière.

La rédaction apporte chaque jour son lot quotidien d'information angevine, pour vous fournir l'essentiel de l'actualité de la journée.Vous avez une information urgente, pratique, n’hésitez-pas envoyez la nous sur redaction@my-angers.info

Continuer à lire
Cliquer pour commmenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

+ 34 = 43