Terra Botanica

Pour ses 10 ans, Terra Botanica présente sa nouvelle fleur et deux autres nouveautés à Angers

Publié

le

Rosa Terra Botanica® Selpin001. Crédit : Terra Botanica

Le parc angevin, Terra Botanica a présenté sa nouvelle fleur pour les 10 ans du parc, ainsi que deux nouveautés.

Les 18 hectares de Terra Botanica, unique parc à thème en Europe consacré au monde du végétal, fête ses 10 ans. Pour cela, le parc a présenté sa nouvelle fleur, nommé Rosa Terra Botanica® Selpin001, ainsi que L’Oasis, la plus grande structure en bambous d’Europe et Le jardin sans eau. La fleur Rosa Terra Botanica® Selpin001 a été créé par le rosiériste Jean-Marc Pineau dans son jardin à Montreuil Bellay. Cette rose est une variété de rosier sélectionnée pour son coloris rare, orange lumineux, ses pétales au revers doré, son parfum subtil de pamplemousse et sa bonne résistance. Cette variété remontante fleurit de mai aux gelées. Sept pépiniéristes de la région, membres de Select’Roses, peuvent reproduire ce rosier.

Deux nouveautés

Avec les 10 ans du parc, une fleur n’était pas suffisante pour Terra Botanica qui a mis deux nouveautés en place. La structure L’Oasis, la plus grande structure en bambous d’Europe mesure 8 mètres de haut, pour une superficie de 600 m2. Elle a nécessité 7 tonnes de bambous en provenance du sud de la France principalement. Réalisé à partir du tissage de plus de 1300 cannes de bambous, ce lieu entièrement végétal est un espace de rencontres, de jeux et d’échanges. Le jardin sans eau est un espace végétal de nouvelle génération, selon le parc, c’est « l’occasion pour les visiteurs de découvrir un jardin sans aucun besoin d’arrosage« . D’après les explications du parc, « ces plantations sont autonomes en eau dès la deuxième année grâce au système racinaire des plantes qui puiseront l’eau en profondeur, dans un terrain spécialement aménagé pour cette technique future« . On y retrouve des plantes méditerranéennes (oliviers, lavandes…), mais également des plantes venues du monde entier spécialement sélectionnées et cultivées pour leur résistance à la sécheresse. « Au-delà de cette nouvelle mise en scène végétale, c’est la préservation de la ressource qui sera mise en avant par les jardiniers de Terra Botanica » précise le parc.

Continuer à lire
Cliquer pour commmenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

9 + 1 =