Justice

Chassés-croisés de l’été. Voiture en surnombre, grands excès de vitesse, alcool, une trentaine d’infractions ce vendredi sur le contournement Nord d’Angers.

Publié

le

Crédit GGD 92 -Chassés-croisés de l’été. Voiture en surnombre, grands excès de vitesse, alcool, une trentaine d’infractions ce vendredi sur le contournement Nord d’Angers.

Avec les grands chassés-croisés de l’été, le contournement Nord Angers est emprunté par un flux élevé de véhicules de tous pays. Sur les routes et les autoroutes les juillettistes prennent la route des vacances ou rentrent de leurs séjours. Attention donc aux infractions car la Gendarmerie pratique autant la prévention que la répression.

Focus sur le contournement Nord d’Angers, sur cette portion, « le non respect des vitesses, de la distance de sécurité entre véhicules et les changements de voies intempestifs sont des causes de perturbations routières variant du simple ralentissement à la congestion totale et à la fermeture du tunnel, nonobstant le risque d’accident et de ses conséquences corporels. » expliquent les gendarmes de l’Escadron départemental de sécurité routière de Maine-et-Loire (EDSR49).

Ce vendredi matin, les gendarmes du peloton motorisé d’ANGERS ont rappelé à l’ordre quelques usagers lors d’opérations de contrôle en cette veille de journées de chassés-croisés. les militaires ont relevé une trentaine d’infractions notables : 27 excès de vitesse de plus de 140 km/h pour 110 km/h autorisé, 2 grands excès de vitesse (165 km/h relevée pour 156 km/h retenue par un ressortissant français et 170 km/h relevée pour 161km/h retenue par un ressortissant suisse), 1 conduite en état alcoolique avec un usager pris à 150 km/h avec un taux de 0,86 mg/l d’air expiré.

Les gendarmes de la route ont aussi intercepté un véhicule en surnombre de passagers à l’arrière d’une voiture.

Dans ce dernier cas, « les passagers ne disposaient pas tous d’un équipement de sécurité adapté, avec notablement un nourrisson simplement tenu dans les bras de sa mère, ce qui résulte en une éjection de l’enfant de l’habitacle en cas d’accident, même à faible vitesse. » indique le Capitaine WACHALA, Commandant en second de l’Escadron départemental de sécurité routière de Maine-et-Loire

La rédaction apporte chaque jour son lot quotidien d'information angevine, pour vous fournir l'essentiel de l'actualité de la journée.Vous avez une information urgente, pratique, n’hésitez-pas envoyez la nous sur redaction@my-angers.info

Continuer à lire
Cliquer pour commmenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

22 + = 26