Economie

Angers : L214 se rassemble devant le Lidl de la Roseraie

Publié

le

L214 devant Lidl de la Roseraie / Crédit : Jimmy Joubert – Angers Info

Devant le magasin Lidl de la Roseraie, à Angers hier, et comme devant d’autres Lidl de France, l’association L214 s’est rassemblée pour dénoncer les conditions d’élevage et d’abattage des poulets vendus dans le magasin. 

Une opération « coup de poing » s’est déroulée hier mardi 21 juillet, vers 12h, devant l’enseigne du Lidl de la Roseraie, à Angers. Ils étaient 7 militants, écartés d’un mètre, en brandissant des pancartes « choc » pour sensibiliser les clients du magasin sur les conditions d’élevage et d’abattage des poulets vendus dans le magasin. Un mouvement réalisé après plus d’un an de sollicitation de l’association auprès du magasin pour s’engager « à respecter les critères du European Chicken Commitment » explique Benoit Bracquart, référent Maine-et-Loire L214. Cette initiative « incite les magasins à abolir les pires pratique d’élevage et d’abattage » précise le référent L214 du département.

Un mouvement pacifique 

Ils étaient nombreux à s’arrêter devant les manifestants avant de rentrer dans le magasin. Statique, les militants brandissaient des pancartes avec des images de poulets élevés dans des conditions de vie déplorable et en très mauvaise santé. On pouvait également lires des slogans tels que « Litières gorgées de déjections », « maladies« , « enfermés« , « Stop cruauté« , « entassés« , « croissance trop rapide » et « pas d’accès à l’extérieur« .  Les militants se sont réunis principalement pour montrer que « Lidl ne s’engage toujours pas à respecter les critères d’accès à la lumière extérieur, un enrichissement du milieu avec des substrats à picorer et des nichoirs pour les animaux […] une réduction des densités en passant de 22 poulets par m² à 16 poulets par m², qu’il n’y ai plus de race à croissance rapide qui provoque de nombreuses blessures chez les poulets et ne plus utiliser la méthode d’abattage qui consiste à attacher le poulet, vivant, par les pattes » nous rappel Benoit Bracquart. 

Une pétition en ligne

Une pétition a été lancé par l’association L214 ainsi qu’une campagne publicitaire parodique pour sensibiliser les consommateurs sur les produits qu’ils achètent chez Lidl. Selon Benoit Bracquart « L’opinion publique est de plus en plus mobilisée contre l’agriculture intensive »