Transport

Vente de billets SNCF chez un buraliste à Chalonnes sur Loire, une première en France.

Publié

le

DR- Vente de billets SNCF chez un buraliste à Chalonnes sur Loire, une première en France.

Les buralistes et la SNCF ont signé début juillet un protocole d’accord pour que des billets de train puissent être vendus dans les bureaux de tabac. Si les buralistes équipés d’une appli et d’une imprimante pourront délivrer des billets de TGV, l’initiative cible d’abord les tickets de TER. Une première en France dès demain chez un buraliste à Chalonnes-sur-Loire (Maine-et-Loire).

Il y aura du beau monde, ce vendredi au bureau de tabac – Maison de la Presse « Le Café des halles » 18 Place des halles à Chalonnes sur Loire (Maine-et-Loire). Le Maire du village, la Présidente de la Région, le Directeur Régional des TER, et aussi le Président National des buralistes seront présents pour le lancement du premier point de vente de billets SNCF chez un buraliste

Le 8 juillet dernier, un protocole d’accord était signé entre SNCF et la Confédération Nationale des buralistes de France, visant à développer la vente de billets SNCF chez les buralistes et à faciliter l’achat de billets pour tous. Ce nouveau protocole prévoit le développement de nouveaux points de vente dans les territoires et la mise à disposition d’un nouvel outil de vente plus simple d’utilisation constitué d’une application sur smartphone ou tablette et d’une imprimante.

L’objectif ambitieux de la SNCF vers les TER.

La SNCF a des objectifs ambitieux pour ces trains régionaux: conquérir plus de 200.000 voyageurs quotidiens supplémentaires d’ici à 2025. Pour se faire, il lui faut rendre l’achat de billets plus simple et plus accessible, tout en tenant ses coûts. Alors que les guichets classiques ont été supprimés dans de nombreuses gares, l’entreprise publique teste des alternatives: ventes de billets en gare par des agents polyvalents ou dans camionnettes SNCF itinérantes, dans des mairies, des offices de tourisme… L’accord avec les buralistes va plus loin par son ampleur. «C’est un élargissement à grande échelle de notre réseau de distribution. Chaque jour, 10 millions de Français se rendent dans les 24 500 bureaux de tabac», souligne Frank Lacroix, Directeur Général de TER.

Volontaires, les buralistes seront choisis en concertation avec les élus locaux et agréés par la SNCF. Ils seront rémunérés, avec une part fixe et une part variable dépendant du nombre de tickets vendus. Un vrai plus, alors que la consommation de cigarettes recule. Après cette première en France dans le Maine-et-Loire et en Pays de la Loire, la Région Bourgogne-Franche-Comté, Grand Est,Normandie et Sud (Paca) suivront prochainement pour ces premiers tests.

La rédaction apporte chaque jour son lot quotidien d'information angevine, pour vous fournir l'essentiel de l'actualité de la journée.Vous avez une information urgente, pratique, n’hésitez-pas envoyez la nous sur redaction@my-angers.info

Continuer à lire
Cliquer pour commmenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

− 1 = 5