A831 : Jacques Auxiette dénonce la décision improvisée de Ségolène Royal de bloquer les procédures d’appel d’offres

Jacques Auxiette, Président de la Région Pays de la Loire

Jacques Auxiette, Président de la Région Pays de la Loire

Ségolène Royal, ministre de l’écologie, vient d’annoncer sa décision de bloquer la consultation des entreprises engagée pour la réalisation de la future A831.

Jacques Auxiette, président de la Région des Pays de la Loire, s’étonne de cette décision : « la déclaration de Madame Royal intervient de façon totalement improvisée tandis que les services de l’Etat, mais aussi ceux des collectivités locales, travaillent en étroite collaboration depuis des semaines à la finalisation du projet. Pas plus tard que la semaine dernière, j’ai rencontré Michel Sapin pour examiner les conditions de financement des travaux de l’autoroute dont la construction créera de l’emploi, et dont la mise en service apportera de l’activité dans le Sud de la Vendée ».

En outre, il précise : « Madame Royal avance des chiffres approximatifs. La décision prise par le gouvernement précédent d’aller au bout de la procédure d’appel d’offres visait justement à connaître le coût réel, après mise en concurrence, de cette autoroute avant la décision finale. Le seul chiffre qui est certain, c’est le surcoût de 150 M€ des mesures environnementales qui font suite à des études réalisées par la LPO ». Jacques Auxiette complète son propos de façon ironique : « tout a été fait pour que ce projet s’insère du mieux possible dans l’environnement. Sa réalisation est d’ailleurs mentionnée dans les documents de la nouvelle charte du Marais Poitevin. Tout se passe comme si Ségolène Royal redevenue ministre de l’écologie ne voulait pas déjuger Ségolène Royal ancienne ministre de l’écologie, à l’origine d’un contournement coûteux et écologiquement très contestable de l’A83. Ce n’est pas parce que l’on est ministre que l’on peut faire deux fois les mêmes bêtises ! »

Enfin, le président de la région des Pays de la Loire s’irrite aussi des conséquences politiques de cette décision : « C’est comme si, dans ce gouvernement, la plupart des ministres consacraient toute leur énergie à créer ou à favoriser la création d’emplois, tandis que d’autres n’en ont cure, ignorent les difficultés à venir des entreprises de travaux publics, et oublient la feuille de route du Président de la République ».

 

Publié le 26/07/2014

Vous pouvez partager
Angers Info est un média 100% indépendant. Aidez-nous dans notre développement. En soutenant Angers Info ici , chaque donateur bénéficie d'une réduction d'impôt de 66 % du montant de ses dons, dans la limite de 20 % du revenu imposable. Il reçoit un reçu fiscal en fin d’année.

Retrouvez toute l'actu d'Angers et sa région nos contenus et toutes nos photos et reportages sur notre page Facebook et sur notre compte Twitter

La nouvelle application mobile Angers Info est en ligne sur Google Play Store et dorénavant sur toutes les plateformes windows.

Tags:
Catégories:
Angers · Cholet · Edition · Saumur · Segré · Transport · Vie locale

Comments

  • Et on continue les projets parce-qu’ils créent de l’emploi. Ça va continuer encore longtemps comme çà ?!
    Pourquoi pas offrir des bijoux pour soutenir l’emploi chez les Bijoutiers, avec ce raisonnement !

    Jacky 26 juillet 2014 18 h 23 min Répondre
  • Totalement d’accord avec Jacques Auxiette ! 1 ministre ne peut pas décider de geler UNILATERALEMENT & BRUTALEMENT,1 projet qui a déjà mobilisé tous les acteurs publics

    Gagnaire 26 juillet 2014 19 h 25 min Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

16 − 7 =

titre
titre