Angers

Réaction de la CCI de Maine-et-Loire au projet de loi Hamon

Publié

le

Eric Groud, président de la CCI du Maine-et-Loire

Eric Groud, président de la CCI du Maine-et-Loire

Eric GROUD, Président de la Chambre de Commerce et d’Industrie, s’inquiète des conditions de reprise d’une entreprise par ses salariés qui sont prévues par le projet de loi portant reconnaissance et développement de l’économie sociale et solidaire, dit projet de loi HAMON.

En effet, alors que la reprise par les salariés est pourtant un gage de succès pour les entreprises, le texte alourdit le dispositif existant par de nouvelles contraintes.

Il s’agit en particulier de la mesure qui oblige les chefs d’entreprise à informer leurs collaborateurs de leur projet de transmission dans les deux mois suivant leur «intention de céder ».

Pour les CCI de France qui sensibilisent et accompagnent chaque année 180 000 dirigeants dans leur cession d’entreprise, ce délai est incompréhensible car la cession se prépare dans les 3 à 5 ans précédant la période à laquelle la transmission est envisagée.

Pour Eric GROUD, ce texte devra être modifié afin de ne pas déstabiliser la pérennité des entreprises, porter atteinte à la confidentialité des affaires et finalement décourager les cédants.

La rédaction apporte chaque jour son lot quotidien d'information angevine, pour vous fournir l'essentiel de l'actualité de la journée.Vous avez une information urgente, pratique, n’hésitez-pas envoyez la nous sur redaction@my-angers.info

Continuer à lire
Cliquer pour commmenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

− 1 = 2