Transport

Maine-et-Loire : Des essais sur piste à l’aéroport de Marcé pour la mise en oeuvre d’un pélicandrome avec le SDIS 49

Publié

le

Pélicandrome. Crédit : SDIS 11

Depuis hier, mercredi 29 juillet, le SDIS 49 réalise des essais sur piste à l’aéroport de Marcé pour la mise en oeuvre d’un pélicandrome (ravitailleurs pour bombardier).

Hier, mercredi 29 juillet, le SDIS 49 (Service Départemental et d’Incendie et de Secours du Maine-et-Loire) réalise des essais pour la mise en oeuvre d’un pélicandrome dans l’aéroport de Marcé. Avec les fortes chaleurs et le risque d’incendie dans la zone ouest du pays, le pélicandrome aura un rôle très important pour permettre aux bombardiers de se ravitailler pour lutter contre les feux de forêt. 

Des tests sur 3 jours

Depuis hier, et jusqu’à demain, vendredi 31 août, des tests se produisent sur la piste de l’aéroport de Marcé. Hier, mercredi 29 juillet, un marquage au sol se réalisait avec un essai d’un DASH 8 de la sécurité civile (bombardier d’eau qui peut contenir 10 tonnes de produits retardant contre les incendies). Aujourd’hui, une formation sur citerne se déroule à l’aéroport de Marcé, une formation destinée aux professionnels affectés au pélicandrome et autre. Ces essais devraient se conclure demain, avec le SDIS 56 avec une activation du pélicandrome avec le pic de chaleur attendu. Selon les résultats des essais, le pélicandrome sera mis en place à l’aéroport de Marcé.

Une nouvelle fonction pour l’aéroport

Avec cette future mise en place, l’aéroport de Marcé prendra une toute autre fonction en accueillant un pélicandrome. Une fonction en plus depuis la suppression de certains vols de touristes puisque l’aéroport sert principalement pour les voyages des joueurs d’Angers SCO et de ses clubs adverses, ainsi que pour des fonctions médicales.