Environnement

Nouveau point sur la ressource en eau dans le Maine-et-Loire

Publié

le

La préfecture du Maine-et-Loire fait un nouveau point sur la ressource en eau dans le département, on vous explique tout.

Ce mardi 4 août, la préfecture du Maine-et-Loire a fait un nouveau point sur la ressource en eau dans le département. La pluviométrie est faible et de nouvelles montées de la température sont attendues dans les prochains jours et la baisse du niveau des nappes souterraines et des cours d’eau se poursuivent. La préfecture rappelle donc que les collectivités et les particuliers doivent en mettre en place des mesures d’économie d’eau, de même que les professionnels.

Quatre cours d’eaux superficielles en crise

La préfecture indique que la Thau et le Couasnon sont toujours en état de crise ainsi que la Sangueze et le Brionneau. Tout prélèvement est donc interdit sauf dans certains cas exceptionnels, l’arrosage des potagers est également interdit entre 8h et 20h. L’Aubance, le Layon, la Sèvre-Nantaise, la Romme, l’Oudon et la Divatte sont en alertes renforcés, l’usage agricole est donc interdit sauf en techniques économes et les cultures sensibles. Dans le cadre d’un usage professionnel, l’usage est également restreint avec plusieurs interdictions de l’usage de l’eau non strictement nécessaire au process de production ou à l’activité exercée. C’est également le cas pour les particuliers et les collectivités. L’Hyrome, l’Evre et la Mayenne sont en alerte avec des interdictions d’usage concernant l’arrosage entre 10h et 20h pour l’agriculture et 8h et 20h pour tout autre type d’arrosage ou utilisation. La Loire, l’Authion, la Moine, la Dive, le Loir et la Sarthe ont été placés en vigilance avec une autolimitation de tous les prélèvements et de tous les usages de l’eau.

Plusieurs cours d’eau en vigilance

Sur les points des eaux souterraines les Alluvions de la Loire-Thau, l’Authion Alluvions et la Romme-Brionneau sont toujours en vigilance, l’usage doit donc être modéré pour éviter que ces cours d’eau ne soient en alerte comme l’Erdre et le Layon qui y sont encore. Du côté de l’usage professionnel de l’eau potable, la Loire, le Cenomanien-Turonien, la Sarthe et le Loir sont en vigilance et possèdent les mêmes mesures que les autres cours d’eau en vigilances. Pour ce qui est de la Mayenne, c’est la seule à être encore en alerte.