emploi

De nombreux manifestants contre l’ouverture du Géant Casino à Angers le dimanche après-midi sans salarié.

Publié

le

© Crédit photo Valentin LE GUILLOUX – Ce matin à Angers, les représentants de la CGT demandent à l’enseigne Casino d’investir dans des technologies qui allègent le travail des salariés, sans les supprimer inéluctablement.

Depuis 13h cet après-midi, l’hypermarché Géant Casino – quartier Roseraie – à Angers est ouvert sans ses salariés. C’est une première en France pour le secteur qui ne fait pas l’unanimité auprès des syndicats. Ce matin dès 11h, la CGT, FO, et quelques Angevins étaient réunis devant l’entrée principale, au 172 rue de Létanduère, pour faire front contre cette nouvelle formule. « Touche pas à nos dimanches » pouvait-on lire sur les banderoles des manifestants.

La nouvelle expérimentation du groupe Géant Casino n’est pas passée inaperçue ce matin à la Roseraie (Angers – Maine-et-Loire). Environ 200 personnes se sont regroupées dès 11h devant l’entrée principale de l’hypermarché pour protester contre son ouverture le dimanche après-midi sans ses salariés. Pour cause, les clients devront scanner eux-mêmes leurs articles et payer en total autonomie. Les ventes d’alcool, de pain et de produits à la découpe ne seront pas possible sans la présence des 115 employés habituels du magasin. Pour cette première qui a débuté aujourd’hui à 13h et jusqu’à ce soir 21h, 2 animatrices seront présentes pour expliquer le nouveau fonctionnement de l’hypermarché à tous les clients. Elles seront accompagnées de 4 vigiles pour la sécurité.

Une petite révolution dans la grande distribution qui fait grincer des dents les syndicats

Sylvie, Pascal et Bob sont des manifestants Gilets Jaunes présents lors de la mobilisation de ce matin, sur le parking du Casino de la Roseraie à Angers. « L’objectif est de dénoncer et faire prendre conscience de la prise en otage du dimanche par les grandes surfaces » confient-ils. « On lutte contre ce hold-up du dimanche » s’exclament-ils. De fait, l’ouverture du Casino de la Roseraie le dimanche après-midi fait réfléchir sur le sens du travail et plus généralement sur la définition même du travail. Patrice AUVINET, secrétaire du syndicat du commerce d’Angers et membre de la CGT, veut marquer les esprits avec un appel citoyen pour interpeller la direction du Casino. « En France, c’est 270.000 caissiers qui sont impactés par ce bouleversement. La CGT a organisé ce rassemblement pour montrer ce qui se passe et lutter contre la suppression des emplois » explique-t-il. Certains angevins et habitants des communes alentours sont venus protester contre cette première en France, à l’image d’un habitant de Thouarcé, qui estime que le droit du travail est attaqué. « Je suis contre l’ouverture des magasins le dimanche, il vaut mieux privilégier les plus petites structures qui font travailler leurs personnels et non ceux de prestataires extérieurs. Je suis également contre le fait d’automatiser les caisses. Ce sont des emplois en moins » assure-t-il tout en regrettant la trop faible participation à la manifestation.

© Crédit photo Valentin LE GUILLOUX – L’ouverture le dimanche après-midi sans salarié ne fait pas l’unanimité auprès des syndicats, ce dimanche matin à Angers (quartier La Roseraie).

Les syndicats n’excluent pas le fait qu’ils pourraient recommencer dès dimanche prochain une nouvelle mobilisation. Ils seront en effet reçus mercredi par le préfet du Maine-et-Loire. Ces derniers prévoient une action de grande ampleur auprès des autres enseignes de grande distribution d’Angers et à L’Attol (à Beaucouzé) pour lutter contre l’automatisation des caisses qui va de soi avec la suppression de poste. À noter enfin que le groupe Casino compte généraliser l’ouverture des magasins le dimanche après-midi dans plusieurs villes de France. Certains magasins appliquent déjà cette méthode 7 jours / 7 et 24h/24 en automatique. Affaire à suivre !

Vous pouvez retrouver tous les lives sur notre page Facebook @angersinfo.

Continuer à lire
Cliquer pour commmenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

− 1 = 1