Equitation

Equitation : Gireg le Coz rejoint le Parc départemental de l’Isle Briand du Lion d’Angers

Publié

le

Gireg Le Coz. Crédit : Solène Bailly

Depuis ce lundi 31 août, Gireg le Coz a posé ses valises au Parc départemental de l’Isle Briand du Lion d’Angers. Il rejoint le parc avec ses 10 chevaux.

Originaire du Morbihan, Gireg le Coz a rejoint, ce lundi 31 août, Mathieu Lemoine et Vladimir Vinchon, dans les écuries du Parc départemental de l’Isle Briand du Lion d’Angers, en compagnie de ses 10 chevaux. Il a commencé l’équitation très jeune et a fait ses débuts à l’étrier Vannetais. Dès 10 ans, il se lance dans le Concours Complet. Depuis, sa passion le suit. Il fait une formation à l’Ecole Nationale d’Equitation à Saumur et décroche un BPJEPS et un Brevet d’Educateur Sportif de niveau 2. En parallèle de sa formation, il évolue au Pôle Jeune France de Saumur, véritable révélateur de talents et tremplin pour l’avenir dans le monde du cheval.

Les Jeux Olympiques de Tokyo 2021 en vue

Au cours de sa carrière, Gireg le Coz décide de partir en Angleterre se former aux côtés de Sam Griffiths, cavalier australien, médaillé de bronze des Jeux Olympiques de Rio par équipe en 2016. Il fait son retour quelques temps plus tard, à son compte, dans des écuries à côté de Segré. C’est avec son cheval Aisprit de la Loge qu’il arrive au plus haut niveau. Leur participation au Mondial du Lion en 2017 leur offre une belle 22ème place. En 2019, le couple est à nouveau sous le feu des projecteurs lors de l’Event Rider Masters, circuit très compétitif, où ils ont disputé quatre Concours Complet Internationaux 4* : Arville (6ème), Jardy (1er), Millstreet (10ème) et Lignières (5ème). A force de travail et de persévérance, le cavalier perce dans l’élite des cavaliers de concours complet et décroche une sélection en équipe de France pour des Jeux Olympiques de Tokyo 2021.

« Développer mon activité d’enseignement »

Avec son arrivée au Parc départemental de l’Isle Briand, Gireg le Coz compte bien développer son activité, »Je vais continuer mes activités de valorisation et mon travail quotidien afin de rester dans le sport de haut niveau. Je vais également profiter des installations du Parc pour développer mon activité d’enseignement, avec notamment l’organisation de stages« .

Continuer à lire
Cliquer pour commmenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

51 + = 61