Education

Une situation inédite pour la rentrée scolaire à Angers

Publié

le

Image d’illustration

La rentrée scolaire, c’est demain ! A Angers, le contexte particulier pousse la ville à approfondir le protocole sanitaire pour « assurer une bonne rentrée » explique Caroline Fel, adjointe à l’éducation.

Des milliers d’enfants vont retrouver le chemin des écoles ce mardi 1er septembre. A Angers, ils sont 9 843 à être inscrits, mais « les chiffres sont faux » indique Caroline Fel, adjointe à l’éducation à la mairie d’Angers. Elle s’explique « le directeur de l’école Anne Dacier m’expliquait qu’aujourd’hui (lundi 31 août), il inscrivait encore des enfants. C’est une première et il faut s’attendre à voir des enfants venir demain alors qu’ils ne sont pas inscrits« . L’année dernière, ils étaient 10 151 enfants inscrits. Une diminution qui s’explique par une peur de certains parents qui attendent sûrement les conditions d’accès à l’école en raison de la crise sanitaire. « Nous sommes conscients du risque de décrochage scolaire, qui est également une raison de ces inscriptions en baisse, mais on prend cela très au sérieux » ajoute l’adjointe à l’éducation, qui rapporte un « gros enjeu auprès des professeurs et des animateurs qui devront soutenir des élèves qui n’ont pas été à l’école depuis 5 mois, pour certains« .

Un protocole sanitaire approfondi

Avec la crise sanitaire en cours, la ville d’Angers s’engage à respecter le protocole sanitaire de l’Education Nationale publié le 26 août. Caroline Fel rappelle que « le port du masque sera obligatoire pour les adultes. L’Education Nationale va fournir les professeurs et nous, l’ensemble des ATSEM, des animateurs, du personnel de cantine, de nettoyage, etc…« . La ville d’Angers explique qu’elle a aussi décidé d’approfondir le protocole sanitaire, « aujourd’hui, la distanciation sociale et le port du masque ne sont plus obligatoires pour les enfants, mais nous continuons sur la lancée de juin avec des salles de classe organisées. Les élèves seront un par table et les tables seront éloignées au mieux pour respecter les gestes barrières » indique Caroline Fel. Pour éviter les brassages, les écoles devront éviter de mixer les groupes d’enfants sur les temps périscolaires et faire en sorte que chaque enfant soit du même niveau scolaire. L’adjointe au maire précise « cela nous permettra de mieux contrôler les cas contacts et éviter que plusieurs enfants soient infectés en cas de problème« . Pour la désinfection, le ménage sera effectué tous les soirs dans toutes les écoles, la ville maintient le dispositif de « kit de désinfection » dans les salles de classes et des colonnes de distributeur de gel hydroalcoolique à l’entrée des établissements. « Bien évidemment, il va du bon sens des familles pour ne pas emmener les enfants s’ils ont de la fièvre. Par précaution, des masques pour enfants seront fournis aux écoles et ils devront être fourni aux enfants qui ont de la fièvre dans la journée avant d’être isolés » conclue Caroline Fel.