Tourisme

Parc Oriental de Maulévrier : les événements à ne pas manquer jusqu’en novembre…

Publié

le

Le Parc Oriental de Maulévrier

En 2019, Le Parc Oriental de Maulévrier, situé dans le Maine-et-Loire près de Cholet, ouvre jusqu’au 17 novembre*. Les nocturnes, qui connaissent un succès grandissant, se prolongent tous les samedis jusqu’à fin septembre. Parmi les évènements à ne pas manquer jusqu’à la fin de la saison du plus grand parc japonais d’Europe : le Salon national du bonsaï les 14 et 15 septembre ; Musique au parc le 29 septembre et Regards sur la Mongolie du 25 au 27 octobre. Le parc accueillera par ailleurs deux éminents spécialistes japonais des jardins et plusieurs équipes de télévision pour différents tournages.

Salon national du bonsaï les 14 et 15 septembre : l’une des plus grandes expositions en France

Le Salon national du bonsaï à Maulévrier est l’une des plus grandes expositions en France qui accueille amateurs et professionnels du bonsaï. L’objectif est de proposer aux visiteurs les plus beaux arbres au niveau national. Plus d’une cinquantaine de bonsaï seront présentés dans la salle des fêtes de Maulévrier, face à l’entrée du Parc. A proximité, le village des professionnels regroupera une dizaine d’exposants professionnels du bonsaï : pépiniéristes spécialisés, potiers, fabricants de tablettes… Des conférences et animations auront lieu également pendant les deux jours. L’invité d’Honneur sera cette année Bruno Heller. Il présentera une partie de sa collection et animera le Salon. Plus d’infos : parc-oriental.com

Musique au parc le 29 septembre : le Jazz New Orléans mis à l’honneur avec le trompettiste Eric Luter

Une nouvelle édition de Musique au parc aura lieu le dimanche 29 septembre avec cette année à l’honneur le jazz New Orléans. Eric Luter, célèbre trompettiste, sera le parrain de la journée. Trois groupes de jazz proposeront des concerts de trente minutes sur trois scènes réparties au sein du parc, entre 14h et 18h. En fin d’après-midi, un grand bœuf final réunira les membres des trois groupes.

Regards sur la Mongolie du vendredi 25 au dimanche 27 octobre

Du 25 au 27 octobre, Regards sur la Mongolie sera la dernière grande animation proposée par les équipes de Maulévrier bien que le parc ne fermera ses portes, pour la saison 2019, que le dimanche 17 novembre. Au programme : expositions d’objets et de photos, animation de calligraphies, construction d’une yourte et projection d’un film avec débat.

On vient de loin à Maulévrier, télés comme spécialistes japonais des jardins !

Deux japonais, paysagistes reconnus dans leur pays, viendront mi-septembre au parc de Maulévrier pendant trois jours. Le professeur Eijiro Fujii, professeur émérite de l’université de Chiba – une des plus anciennes écoles du paysage au Japon – sera accompagné d’un de ses disciples, Kento Yoshioka, jardinier et musicien du Shakuhachi (flûte japonaise). Le professeur Fujii est considéré comme un des savants importants en jardin japonais.

Coté télés, France 2, France 3 et France 5 viendront tourner au Parc de Maulévrier dans les prochaines semaines. En septembre une équipe de France 2 viendra en reportage pour l’émission Télématin tandis qu’une équipe des Racines et des Ailes filmera les dernières séquences d’une émission programmée début 2020 sur France 3. Enfin, début octobre, ce sera au tour d’une équipe de France 5 de venir dans le plus grand parc japonais d’Europe pour l’émission « Les 100 Lieux qu’il faut voir ».

*Plus d’infos sur les évènements, jours et horaires d’ouverture : parc-oriental.com

Le Parc Oriental de Maulévrier en Anjou : le plus grand parc japonais d’Europe

Un espace de méditation et de poésie qui s’apparente aux grands parcs japonais de la période Edo

Crée entre 1899 et 1913 par l’architecte parisien Alexandre Marcel, le Parc Oriental de Maulévrier est reconnu comme étant le plus grand jardin japonais d’Europe. Il est situé en Anjou, à 12 kms de Cholet et 20 kms du Puy du Fou. Le parc est composé d’un jardin japonais de 12 ha classé jardin remarquable, d’une serre de bonsaï, d’un salon de thé et d’une boutique. Il constitue un espace de méditation et de poésie qui s’apparente aux grands parcs japonais de promenade de la période Edo (17ème siècle / 18ème siècle). La composition des jardins japonais, leur symbolisme, relève d’un art sacré, expression de diverses religions orientales.

Plus de 300 espèces de végétaux dont certains travaillés à la manière des paysagistes japonais

La promenade suit le cours de la rivière ponctuée par de nombreuses fabriques, des ponts, des statues khmères, des lanternes japonaises et d’une pagode. Certaines pièves proviennent de l’Exposition Universelle de 1900 à Paris. Le cycle des végétaux, ou la mise en scène de l’eau, courante ou calme, permet de qualifier le parc de « jardin de transformation ». La végétation est riche de plus de 300 espèces de végétaux d’essence exotique dont certains sont travaillés à la manière des paysagistes japonais. On découvre ainsi au cours de la promenade la taille en transparence, en plateaux, en moutonnement.

La rédaction apporte chaque jour son lot quotidien d'information angevine, pour vous fournir l'essentiel de l'actualité de la journée.Vous avez une information urgente, pratique, n’hésitez-pas envoyez la nous sur redaction@my-angers.info

Continuer à lire
Cliquer pour commmenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

+ 89 = 97