Accroche Coeurs

Le Pied dans l’Eau, nouvelle œuvre éphémère des marches de la cathédrale d’Angers

Publié

le

© Crédit photo Valentin LE GUILLOUX – Lemilo et Silas, les deux artistes grapheurs des marches de la cathédrale Saint Maurice à Angers.

En vous baladant à Angers, vous avez certainement déjà observé l’une de leurs œuvres… Ils s’appelent Lemilo & Silas, ils sont artistes peintres autodidactes issus du collectif La Douceur. C’est à l’occasion des Accroche-Coeurs que la ville d’Angers a fait appel à leurs talents pour embellir la cathédrale Saint Maurice, avec une anamorphose sur les marches de la montée Saint Maurice. Explications.

Les marches de la cathédrale Saint Maurice se revêtissent de couleurs inhabituelles. À l’origine, deux artistes peintres angevins totalement autodidactes appartenant au collectif La Douceur. Spécialisés dans le street-art depuis une dizaine d’années, leurs œuvres ont déjà tapissées quelques lieux d’Angers, notamment avec des fresques murales sur plusieurs établissements scolaires (Collège Claude Debussy, Jean Moulin, Joachim du Bellay, etc.) ou encore sur un transformateur électrique des Hauts de Saint-Aubin. Depuis le mardi 27 août, ils se sont installés sur les marches de la cathédrale Saint-Maurice dans le cadre des Accroche-Coeurs. Le thème cette année : « Adopte un artiste ». C’est chose fait avec Lemilo et Silas. « On veut à tout prix embellir l’espace public avec son architecture pour interpeler et faire réagir le public, avec un style naïf, brut mais élaboré » explique Lemilo. « C’est un anamorphose, un trompe-l’oeil géant sur une partie des marches de la cathédrale qu’on a choisi pour égayer l’architecture du vieil Angers » complète Silas.

Voyez comme un drôle de pied coloré, d’une dimension géante. « On a construit cette image à l’aide d’un vidéo projeteur. On a projeté l’image finale en pleine nuit, on a tracé les contours et maintenant on peint ! » sourit Lemilo. Au total, 9 jours de travail sont nécessaires pour tous les étapes de création de l’œuvre anamorphique, jusqu’aux finitions. La peinture est acrylique et écologique pour l’environnement. « Elle devrait tenir un bon mois sur les marches de la cathédrale, c’est l’objectif, on ne veut pas salir le sol, mais juste embellir le monument » confie les deux street-artistes. « Voyez comme un gigantesque pied semi-immergé, avec un fond aquatique et deux petits poissons. C’est une scène aquatique ! » déclarent-ils. L’œuvre devrait être terminée normalement pour le début des Accroche-Coeurs vendredi 6 septembre. Il aura fallu 86 pots de peintures, et 14 teintes de couleurs différentes pour colorer les marches. Pour l’admirer pleinement, un cœur est placé en bas des marches de la cathédrale. Tous les curieux sont invités à venir profiter de la peinture festive mais éphémère, Le Pied dans l’Eau.

Vous pouvez découvrir toutes les œuvres du collectif La Douceur sur leur compte Instagram @Collectif_ladouceur (@le_mi_lo et @art.silas). et d’ici quelques semaines, vous pourrez en admirer deux nouvelles. Rendez-vous au CFA de Belle-Beille avec la réalisation d’une fresque participative avec les étudiants en C.A.P Bâtiments ainsi qu’au Clim Up d Angers Les Ponts de Cé pour une réalisation en intérieur.