Hippisme

Quinté. Le Prix Adelinda à Vincennes ce vendredi 6 septembre 2019.

Publié

le

e Prix Adelinda à Vincennes ce vendredi 6 septembre 2019.

Direction Vincennes ce vendredi 6 septembre 2019 pour le Tiercé-Quarté-Quinté + .Dans cette épreuve, Le Prix Adelinda vont s’affronter 18 partants. La course sera disputée sur 2850 mètres, et dotée de 51 000€.

Dans cette épreuve, Dwelling Heights (1) est restée appliquée d’un bout à l’autre à Cagnes-sur-Mer, en dernier lieu. Après avoir effectué deux relais durant le premier tour, elle a ensuite bénéficié d’un bon parcours dans le dos du futur lauréat. Pour finir, elle a bien prolongé son effort jusqu’au bout. Par le passé, elle a déjà réussi sur les 2.850 mètres de la petite piste. En tête, il est préférable de s’en méfier. Dolly du Quesne (2) est une jument très sérieuse et a enlevé sa course cet été en amateurs. Parmi les professionnels, il faut jouer plus serré dans sa catégorie. Elle a pris des gains régulièrement et sa marge de manœuvre est réduite. Difficile de l’envisager pour la victoire, malgré sa position en tête, son association au redoutable Björn Goop et le fait d’être déferrée. Une petite place peut lui revenir en courant battue.

Les confidences de Geny

Stéphane Provoost: Ballerine Sissi (3) est à la maison depuis pratiquement un an et demi et je ne l’ai jamais eue dans un tel degré de forme. Dernièrement à Cherbourg, après avoir longtemps suivi parmi les derniers, elle a très bien terminé, en retrait. Vendredi soir, l’engagement reste valable. Elle s’élancera au premier poteau et n’affrontera que des femelles. Déferrée des quatre pieds et cachée, une place est possible.

Emeric Hernot: Cagnoise d’Agon (4) a bien gagné en apprentis à Meslay-du-Maine récemment. Depuis, elle a bien récupéré de ses efforts et se présentera en bonne forme. Je la déferre des antérieurs. Elle a besoin d’un bon parcours pour pleinement s’exprimer. Aussi, j’aurais préféré la grande piste dans l’idéal, mais elle va s’adapter. Face aux seules juments, elle doit avoir son mot à dire.

Jonathan Vanmeerbeck: Dynastie Grammont (5) n’a pas été des plus chanceuses dernièrement, mais effectuait une rentrée et était ferrée. Elle a gagné en condition depuis, mais le but est de l’avoir au top pour le meeting d’hiver. Elle est en retard de gains et l’engagement au premier échelon est favorable. Même si elle est plus performante sur plus court, ce parcours ne va pas la déranger. Pieds nus, elle a sa place dans le quinté.

Patrice Dessartre: Cocaïne des Prés (6) a pris le commandement aux Sables-d’Olonne et a longtemps résisté aux attaques, avant de demander à souffler pour finir. Elle a bien pris sa course. Vendredi, elle bénéficie d’une avance, sur un tracé qui va lui convenir. Elle sera déferrée des postérieurs. En étant menée de façon moins offensive, elle me paraît susceptible de tirer son épingle du jeu.

Benoît Barassin: Daljemosa (7) n’était pas mieux à Bernay ; il ne faut pas tenir compte de son résultat. Elle a aussi souffert de la chaleur. Elle a eu quelques soins depuis et tout est rentré dans l’ordre. Il faut la juger sur ses performances précédentes. Elle est bien engagée dans ce quinté et la petite piste va l’avantager. Face aux femelles uniquement, je pense qu’elle a une belle carte à jouer.

Charles Cuiller: Désirée Star (8) a été malade l’hiver dernier et, depuis, que ce soit à l’entraînement comme en compétition, elle a du mal à afficher le meilleur de sa forme. Elle alterne les bonnes performances et celles en demi-teinte. Elle est très bien placée en tête. Si elle peut être cachée et placer sa pointe, elle aura son mot à dire pour une place à l’arrivée.

Damien Bonne: Dynasty Péji (9) a été victime d’un problème à un paturon après sa troisième place dans le Prix des Elites. Vendredi, elle va effectuer sa rentrée après quasiment un an d’absence. De plus, ce n’est pas une jument d’attelage. Elle va avoir besoin de plusieurs courses pour revenir au mieux. Vous pouvez l’écarter sans risques.

Alphonse Vanberghen: Dascalia (10) affrontait une opposition relevée à Enghien, le mois dernier, avec les jeunes et les mâles. Elle courait plutôt bien. Depuis, j’ai attendu cet engagement. Elle a pu travailler dans de bonnes conditions et me paraît prête à faire de son mieux. Il faut rendre la distance et avoir une bonne course, mais le profil de la petite piste va jouer en sa faveur. J’espère bien la voir sur le podium.

Pierre Louis Desaunette: Déesse de Guéron (11) s’est retrouvée bloquée derrière le lauréat à Graignes, alors qu’elle possédait des ressources. Elle a dû se contenter de la deuxième place. C’était un objectif, contrairement à l’engagement de vendredi à Vincennes, où elle doit rendre vingt-cinq mètres. Sa forme est sûre et sa maniabilité ne fait aucun doute. Elle peut donc accrocher une place à l’issue d’un déroulement de course favorable.

Laurent-Michel David: Déesse des Landes (12) a couru ni bien, ni mal pour sa rentrée à Carentan. Elle a toujours eu du gaz durant le parcours, mais est restée là à la fin. C’était sur l’herbe et elle était ferrée, mais son comportement ne m’a pas déplu. Au travail, elle a l’air bien, mais rien ne remplace la compétition. L’engagement face aux femelles est favorable, même si rendre la distance sur la petite piste n’est jamais facile.

Junior Guelpa: Bocsa de Lespi (13) s’est bien comportée sur l’herbe de Carpentras le mois dernier. On revient dans la capitale et ce ne sera pas la même chose. Elle n’a pas été préparée en vue de cet engagement et restera aussi ferrée. Cette course sert un peu de transition. Je ne vais pas l’empêcher de bien faire mais, vu l’opposition, ce sera dur de disputer les premières places.

Hervé Daougabel: Ahrima Turgot (14) a démarré à Enghien, mais a aussi été menée de façon offensive, avant de perdre le contact sur une faute à la sortie du tournant du Chemin de Fer. Au travail, elle paraît très bien. Vendredi, sur les 2.850 mètres de la petite piste, il ne faudra pas la mettre dans le rouge au début. Elle sera pieds nus. Si elle peut se faire ramener, alors elle peut viser une place.

Patrice Dessartre: Anaïs d’Olaine (15) n’a pas démérité récemment à Landivisiau, où elle s’est classée huitième, tout près du cinquième. Elle a conservé de beaux restes et est assez constante dans ses résultats. Dans ce quinté, elle sera déferrée des antérieurs. L’engagement est intéressant face aux femelles, mais rendre 25 mètres sur la petite piste n’est jamais évident. À l’issue d’un parcours favorable, elle peut se placer.

Luc Roelens: Comedy Jet (16) cherchait à partir sur sa gauche pour finir pour sa rentrée dans le Prix de Mortain, ce qui lui a coûté la victoire. Sa prestation ne m’a pas étonné, car elle avait bien travaillé. Elle n’a pas pris dur. C’est une belle course pour elle, face aux femelles. Seule la petite piste m’inquiète un peu. Elle sera munie d’une œillère murphy et d’une œillère australienne à droite. Elle peut gagner.

Retrouvez toutes les courses du quinté et tous nos derniers tuyaux sur notre page Facebook La nouvelle applicationBar mobile quinté est en ligne sur Google Play Store et dorénavant sur toutes les plateformes windows.

Une synthèse: 16-10-5-14-11-1-4-15 La synthèse de la presse: 16 – 10 – 1 – 5 – 11 – 4 – 6 – 9

RTL : 10-16-2-1-15-4-11-5
Le Parisien : 5-1-11-16-4-8-2-6
Ouest France: 16-10-4-1-11-5-2-12
Sud Ouest : 16-10-4-5-1-11-8-2
Paris Turf :16-4-10-5-1-2-11-8

La rédaction apporte chaque jour son lot quotidien d'information angevine, pour vous fournir l'essentiel de l'actualité de la journée.Vous avez une information urgente, pratique, n’hésitez-pas envoyez la nous sur redaction@my-angers.info

Continuer à lire
Cliquer pour commmenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

74 − 70 =