Angers

Angers. Gilles Mahé quitte Europe-Ecologie

Publié

le

Angers. Gilles Mahé quitte Europe-Ecologie

Angers. Gilles Mahé quitte Europe-Ecologie

L’adhésion à un Parti politique est le fruit d’une démarche personnelle, un passage à l’acte conscient dans une formation dont on partage les orientations, les fondements, les propositions et les stratégies, et dans laquelle on prend toute sa part dans les activités, les débats et les actions.

Quitter un Parti, procède de la même démarche, mais en sens inverse, quand on ne se sent plus en phase avec lui, quand les désaccords deviennent trop importants, et quand on pense et que l’on est convaincu qu’il ne correspond plus à l’outil nécessaire aux réponses à apporter à nos concitoyens.

Ecologiste j’ai été, depuis mes engagements associatifs anti-nucléaire, mon militantisme à Anjou Ecologie Autogestion, puis ma participation à la construction des Verts et d’Europe Ecologie. J’ai pris totalement ma part, dans les débats, les actions, ma présentation à beaucoup d’élections… J’ai porté de manière convaincue et active l’histoire de notre mouvement politique, proche du courant de Dominique Voynet dont j’ai partagé les orientations de la nécessité pour les écologistes de participer à des exécutifs dans une démarche de Gauche Plurielle, afin que nos propositions puissent dans des alliances et un contrat de Partenariat, s’appliquer au mieux dans les institutions et les Territoires. L’écologie s’équilibrait ainsi entre une contestation nécessaire, un mouvementisme et celle de la responsabilité d’exercer des mandats électoraux. Ainsi, à Angers, j’ai assumé le leadership du groupe des élus Verts qui au terme de discussions/négociations avec le PS et Jean Claude Antonini ont permis un accord de gouvernance de 2001 à 2008, puis de 2008 à 2014 ; soit deux mandats dont on peut collectivement être fiers du bilan. Les élections de l’an dernier ont vu également un accord d’union, toujours avec le PS et Frédérique Béatse, mais aussi avec le PC, même si malheureusement, la défaite a amené la ville à basculer à droite.

Ecologiste je suis, mais malheureux, d’assister à une régression de notre poids politique ; malheureux de voir nos Partenariats remis en cause, progressivement ; le principal d’entre eux, le Parti Socialiste, devenu une cible privilégiée. Même s’il n’est pas exempt de légitimes critiques, même si nous avons des désaccords, parfois importants avec lui (Notre Dame des Landes, dossier emblématique dans notre Région …), pour moi le PS reste un Partenaire, avec lequel l’alliance à Gauche est nécessaire, face à la Droite et l’Extrême Droite. Malheureux je suis, d’assister au sein d’EELV à ce que je caractérise comme un repli identitaire, une stratégie de posture telle celle du principe d’autonomie, ne cherchant ainsi plus à travailler avec d’autres sur ce qui peut nous rassembler mais uniquement justifier des différences. Malheureux aussi je suis, d’observer un glissement vers une radicalité, une contestation, une écologie assénée plutôt que partagée. A Angers, les épisodes tant de préparation des élections départementales, puis de celles des prochaines Régionales n’ont pas manqué d’illustrer mes propos. L’image que donne à voir EELV est largement dégradée, brouillée, alors que la prise de conscience écologique des citoyens n’a sans doute jamais été aussi importante, le risque de perdre des élus dans l’action publique des institutions, accentuera ce fossé avec les habitants et des nécessaires réponses à apporter aux défis environnementaux comme économiques et sociaux que l’on a collectivement à relever.

Ecologiste je resterai ; d’abord au sein de l’opposition du Conseil Municipal d’Angers, déterminé, vigilant, et combatif dans ce contre-pouvoir nécessaire en démocratie après une alternance. Je continuerai d’y assumer mes responsabilités au sein du groupe Aimer Angers, au nom des Angevins qui nous ont fait confiance. Je souhaite continuer à être un représentant d’une écologie pragmatique et réformatrice, qui se partage et se construit avec les citoyens. Avec François de Rugy, je partage les critiques, l’analyse des dysfonctionnements d’Europe Ecologie le Verts. Avec lui, en juillet dernier j’ai co-signé un appel au « Rassemblement des Ecologistes de l’Ouest », autour d’une écologie positive. Trop d’adhérents ont quitté le Parti, souvent sans bruit ; trop de citoyens n’ont jamais voulu franchir le pas de rejoindre EELV car nous n’étions pas suffisamment attractifs, ni dans une volonté de rassemblement. D’autres écologistes dans diverses formations, organisations, mais aussi isolés, agissent aussi, mais de manière éparpillée ; or, il est essentiel de fédérer, donner un cadre commun et faire avancer ensemble l’écologie de manière ouverte. Le temps d’une refondation de l’écologie politique est nécessaire. Ainsi, la structuration de ce Rassemblement me parait importante et je compte m’y investir. Depuis cet été, François de Rugy, mais d’autres militants connus et moins connus quittent aussi EELV. Peut-être une refondation est-elle en œuvre, peut-être qu’une nouvelle envie peut-elle émerger et je verrai comment y prendre ou pas ma place, car il n’est pas question pour moi de quitter un Parti pour un autre dans l’immédiat.

Gilles Mahé
Ecologiste
Conseiller Municipal d’opposition d’Angers et Conseiller Communautaire d’Angers Loire Metropole ( ancien Adjoint au Maire d’Angers et Vice Président d’Angers Loire Métropole ; période 2001/2014 )

La rédaction apporte chaque jour son lot quotidien d'information angevine, pour vous fournir l'essentiel de l'actualité de la journée.Vous avez une information urgente, pratique, n’hésitez-pas envoyez la nous sur redaction@my-angers.info

Continuer à lire
Cliquer pour commmenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

− 5 = 4