Angers

Gilles Groussard écarté du groupe de la majorité départementale à cause d’un risque de conflit d’intérêts

Publié

le

Gilles Groussard écarté du groupe de la majorité départementale à cause d’un risque de conflit d’intérêts (Youtube)

Le conseiller départemental du canton d’Angers 2, Gilles Groussard, vient d’être écarté de la majorité départementale.

Ce mercredi 9 septembre, dans un communiqué, la majorité départementale du Maine-et-Loire annonce avoir écarté Gilles Groussard. « Depuis quelques mois, Gilles Groussard a manifesté à plusieurs reprises une attitude individualiste, en contradiction avec la ligne impulsée par le groupe, allant ainsi à l’encontre des intérêts des habitants, de la collectivité départementale et sa majorité. Cela a notamment été le cas lorsqu’il a pris position, de manière non concertée avec le Président du Département et ses collègues, sur le devenir de l’hôpital de Longué. » décrit le communiqué.

Un comportement qui aurait pu être pris comme une simple fronde ou une divergence d’opinion, mais la majorité départementale a fait le rapprochement avec l’association récentre de Gilles Groussard à une société privée. « Gilles Groussard s’est récemment associé au sein d’une société privée d’aide à domicile avec Grégory Blanc, responsable du groupe de la minorité départementale, sur un champ intéressant directement les compétences du Département. Il s’agit d’un cas unique dans les annales politiques. L’intéressé n’a pas jugé utile d’en informer ni le Président, ni ses collègues.
En tant que membre du groupe et de la commission permanente, cette attitude n’est pas
conforme à l’éthique et la déontologie de la Majorité départementale. »
dénonce la majorité, rajoutant « L’ADMR a saisi le Conseil départemental sur la compatibilité d’un partenariat avec la société pour laquelle Gilles Groussard exerce les fonctions de directeur d’études et du développement et de co-directeur général avec Grégory Blanc. Le président d’un CLIC nous a également alerté. Après consultation juridique, ceci nous a conduit à interroger la Haute Autorité pour la transparence de la vie publique afin d’analyser cette situation qui fait peser un risque de conflit d’intérêts. »

Selon le communiqué de la majorité, Gilles Groussard a été auditionné par le bureau du groupe.  » A l’issue de cet entretien, nous lui avons indiqué qu’il était écarté du groupe de la majorité. Par ailleurs, il ne représentera plus le Président ni au Conseil d’administration du C.H.U, ni au Groupement hospitalier de territoires. »