Sante

Coronavirus : le préfet et l’ARS changent de stratégie pour les centres de dépistage à Angers

Publié

le

Crédit AM- Le Préfet de Maine-et-Loire testé l’Hotel de la Godeline en compagnie du Maire d’Angers.

Le préfet du Maine-et-Loire et l’ARS changent leur stratégie sur les centres de dépistage du Covid-19 à Angers. Désormais, seuls les personnes symptomatiques ou contacts seront dépistés au centre de la salle de la Godeline (rue Plantagenêt).

Après la fermeture des salles du Doyenné, Daviers et du Hutreau, la préfecture du Maine-et-Loire informe, avec l’ARS, un « changement de stratégie pour le dépistage du Covid-19« . La campagne débutée à Angers le 31 août dernier a permis la réalisation de plus de 5 000 dépistages. Cette campagne a mis en évidence une hausse des indicateurs sanitaires (taux d’incidence et taux de positivité) au sein du département et confirme une augmentation de la circulation du virus. La fréquentation des centres de dépistage a nettement baissé ces derniers jours, constate la préfecture qui veut dépister, en priorité, les personnes symptomatiques ou contact.

Comment se faire dépister ?

Les personnes présentant des symptômes et les personnes à risque doivent s’adresser à leur médecin.
Afin de permettre une identification rapide des personnes contaminées, l’activité de dépistage réalisée rue Plantagenêt (salle de la Godeline) est désormais ciblée sur « les personnes munies d’une prescription médicale, les personnes symptomatiques et les personnes-contacts à risque identifiées par la CPAM et l’ARS » indique la préfecture du Maine-et-Loire. Les personnes pourront se faire dépister salle de la Godeline, du lundi au vendredi, de 10h à 19h (munies de leur numéro de sécurité sociale ou de leur carte vitale, d’une pièce d’identité, d’un masque et d’un stylo). Les autres personnes souhaitant se faire dépister (non munies d’une prescription médicale, non symptomatiques et non identifiées comme cas-contact) doivent dorénavant prendre rendez-vous auprès d’un laboratoire l’analyses ou consulter leur médecin traitant.

Des campagnes de dépistage à venir

Des campagnes spécifiques de dépistage seront organisées pour les personnes symptomatiques ou ayant été identifiées comme contact à risque par la CPAM et l’ARS, dès lors que sera constatée localement une dégradation des indicateurs. C’est ainsi qu’en raison de l’apparition de cas dans des accueils collectifs, une campagne de dépistage est organisée à Belle-Beille à la Salle Polyvalente, 1 rue de la Lande à Angers, les mardi 15 et mercredi 16 septembre 2020, de 10h à 19h.

Continuer à lire
Cliquer pour commmenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

+ 48 = 51