Culture

La ville d’Angers et la fondation Mécène-et-Loire inaugure les « Commandes photographiques » ce vendredi 18 septembre au Repère Urbain

Publié

le

Nicolas Dufetel (adjoint à la ville d’Angers), Sylvie Degez (représentante Mécène et Loire) et Stéphane Couturier (artiste). Crédit : Jimmy Joubert / Angers Info

La première édition des « Commandes photographiques » sera inauguré ce vendredi 18 septembre, au Repère Urbain, dans l’Artothèque.

L’Artothèque du Repère Urbain va accueillir les expositions des « Commandes photographiques », un projet mis en place par la ville d’Angers et Mécène et Loire. Ce partenariat est né de la convergence de deux actions, d’une part la bourse Mécène et Loire créée en 2010, qui soutient la jeune création contemporaine, et d’autre part le développement au RU-Repaire Urbain de résidences d’artistes portées par l’Artothèque d’Angers. Ce projet se porte sur 4 ans avec un soutient de Mécène et Loire, d’un montant de 30 000 € destinés à des candidats entre 18 et 30 ans, sur un appel à projet. Un seul artiste par an sera choisi pour une exposition à l’Artothèque d’une durée de 3 mois. A la fin des expositions, l’Artothèque conservera les oeuvres et celles-ci pourront être empruntés par les angevins.

Une première édition avec Stéphane Couturier

Pour la première édition des « Commandes photographiques », Stéphane Couturier fait exception à la règle sur la question de l’âge, mais pas pour l’art proposé. Une sélection de 14 photographies réalisées dans des entreprises telles que Scania ou encore Bucher Vaslin, des lieux habituellement fermés au public, ils sont ici mis en lumière. Ces temps d’observation et d’expérimentation photographiques sur site révèlent un corpus d’images hybrides, issues de la série Melting point de l’artiste qui s’exprime à ce sujet « je suis un passeur. L’objectif est que chacun peut s’approprier l’oeuvre et imaginer ce qu’il veut. […] Avec ces photos dans ces entreprises, ou des lieux historiques, on crée une passerelle sur notre patrimoine« . L’exposition se déroulera du 18 septembre au 12 décembre à l’Artothèque, dans le Repaire Urbain situé dans le jardin des Beaux-Arts. L’entrée est gratuite.