Education

Plus d’effectifs et plus de filières à l’UCO d’Angers

Publié

le

Conférence de presse de rentrée de l’Université Catholique de l’Ouest. Crédit : Jimmy Joubert / Angers Info

La rentrée universitaire pour l’Université Catholique de l’Ouest se fait avec plus d’effectifs et plus de filières et un cadre sanitaire spécial.

L’Université Catholique de l’Ouest d’Angers retrouve ses 7 130 étudiants au fur et à mesure depuis le 2 septembre. Sur le campus d’Angers, les étudiants sont plus nombreux à intégrer les bancs de l’UCO, notamment en première année de licence avec une hausse de 10 %. Une augmentation liée à l’offre de formation qui évolue sur le campus avec 9 nouvelles filières. En Licence 1, il était possible de choisir, sur Parcoursup, la filière des Langues, littératures et civilisations étrangères (LLCE) Anglais – Expertise en français ou les Sciences sociales parcours Arts du spectacle. Les nouveautés de l’année passée ouvrent en Licence 2 avec la filières d’Économie-gestion et de Science politique. Au niveau Master, l’ouverture d’une filière Recherche en psychanalyse en première année et une filière Communication numérique en deuxième année. Un Doctorat Psychanalyse, clinique du sujet et éthique psychanalytique a également ouvert, ainsi qu’un diplôme universitaire doctoral et professionnel en psychologie. 5 prépas aux concours administratifs et de la défense ont également été créées.

Un cadre sanitaire spécial

La gestion de la crise sanitaire est particulière à l’UCO d’Angers. En deux semaines, déjà 19 étudiants de 13 filières différentes ont été dépistés positif au Covid-19. Si ces étudiants semblent avoir été contaminés dans le cadre de leurs vies privées, l’université met en place des référents Covid au sein des facultés. Des étudiants vont également être recruté pour être « ambassadeurs » pour informer et faire de la prévention auprès des autres étudiants sur la crise sanitaire. En ce qui concerne le dispositif mis en place, le port du masque est obligatoire dans tous les espaces clos et extérieurs dans l’université. Du gel hydroalcoolique est mis à disposition à chaque entrée de bâtiments et un sens de circulation est mis en place. En ce qui concerne les cours en amphithéâtre, la distanciation n’est pas imposée par un siège d’écart. En revanche, elle est fortement conseillée s’il est possible de laisser un siège d’écart. Un protocole a également été mis en place si un étudiant serait dépisté positif au Covid-19 pour lui permettre de suivre les cours. 50 salles ont été équipées de matériel vidéo pour suivre les cours en direct et 50 autres salles vont être équipées prochainement. Dès lors que 10-15 % d’une filière est contaminée par le virus, les cours se feront en distanciel.