Angers

Flash’n shop, la machine qui désinfecte les chariots au supermarché Auchan à Avrillé

Publié

le

Flash’n shop, la machine qui désinfecte les chariots au Auchan d’Avrillé. Crédit : Jimmy Joubert / Angers Info

L’entreprise basée à Loire-Authion, Asthéo a créé et breveté Flash’n shop, une machine qui désinfecte les chariots à l’entrée du supermarché Auchan d’Avrillé.

Cela fait désormais une semaine que Flash’n shop, la machine qui désinfecte les chariots, a été installée à l’entrée du supermarché Auchan, à Avrillé. Philippe Berland, responsable de l’entreprise Asthéo explique le fonctionnement de cette machine efficace pour la crise sanitaire en cours, « le fonctionnement est très simple, on introduit notre chariot dans la machine, les portes se ferment et pendant 20 secondes, un éclairage à base d’UV de type C élimine les bactéries et les virus qui peuvent se trouver sur l’intégralité du chariot« . Cette machine peut désinfecter les chariots en fer ou en plastique et son utilisation est entièrement sécurisée. « Le contexte de réalisation s’est fait de manière réfléchie à partir d’une idée interne. Le projet est sous la direction de Marc-Henri Pigeard, qui a lancé cette idée de machine à désinfection » précise Philippe Berland.

Rassurer les clients

L’entreprise de Loire-Authion collabore avec le groupe C’Propre, situé à Beaucouzé pour la commercialisation dans les supermarchés en France. Le groupe C’Propre propose la vente ou la location de ces appareils pour un prix non divulgué. D’ici fin septembre, le groupe C’Propre va commercialiser 4 autres machine en France et l’entreprise Asthéo s’est fixée comme ambition de produire 50 machine par mois. « On devait accélérer la commercialisation de notre produit. L’objectif, au vu de la crise sanitaire, n’était pas de lancer un projet pour le sortir dans 2 ans. C’est pour cela que nous nous sommes associés à C’Propre » indique Philippe Berland. Une telle machine ne passe pas inaperçu à l’entrée du magasin et nombreux sont les clients qui prennent 30 secondes pour désinfectés le chariots et leurs mains « Au lancement, on pouvait voir qu’un client sur 6 utilisait la machine, aujourd’hui ils sont 3 clients sur 4 à l’utiliser. Cela prend 30 secondes de retirer ses affaires du chariot, de mettre le chariot dans la machine et d’attendre 20 secondes en se désinfectant les mains » ajoute Philippe Berland.