Angers.Le Lyrisme des abysses.Exposition rétrospective de Christy Lee Rogers

unnamedLa Ville d’Angers accueille la première exposition rétrospective de l’artiste hawaïenne Christy Lee Rogers, intitulée Le Lyrisme des abysses, du 19 septembre au 20 novembre 2014, au Grand Théâtre (place du Ralliement – 49100 Angers). L’exposition rassemble une quarantaine de photographies couleurs en grands formats représentant des scènes sous-marines d’un autre monde. Celles-ci ont été sélectionnées parmi cinq séries de l’artiste, dont sa nouvelle série Elan, qui n’a encore jamais été montrée en France.

Le monde fluide de Christy Lee Rogers
Photographiant dans l’eau, de nuit, sans autre trucage, Christy Lee Rogers fait naître d’étonnantes images, où les sujets se replient dans l’obscurité, se tordent, se confondent, se dissolvent même dans l’abstraction. Ses drapés tourmentés, ses couleurs vives, suspendus dans les eaux, font penser à des toiles de maître. Sa maîtrise de la lumière, son goût pour les clair-obscur et les contrastes puissants, la sensualité à l’érotisme trouble qui émane de ses oeuvres, rappellent parfois Le Caravage.
Christy Lee Rogers est reconnue pour enfreindre les conventions de la photographie contemporaine et faire entorse aux règles de la technique. Son procédé créatif repose uniquement sur la manière dont la lumière se déplace vers ses sujets.Il est intéressant de constater que depuis plusieurs années, la presse interprète généralement les oeuvres de Rogers plutôt comme des peintures que comme des photographies. Elle a été comparée aux maîtres de la peinture baroque tels que Caravage, Rubens et Delacroix, en raison de son style extravagant, empli de mouvement, de couleurs et de sensualité.
Aujourd’hui, des pièces maîtresses de l’oeuvre de Christy Lee Rogers sont réunies à Angers, dans le magnifique Grand Théâtre, un cadre d’exposition aussi spectaculaire et luxueux que ses photographies sont lyriques. Cet univers n’est d’ailleurs pas totalement étranger à Christy Lee Rogers, puisque huit de ses oeuvres avaient été choisies pour illustrer la programmation 2013-2014 d’Angers Nantes Opéra, un parti pris esthétique qui avait alors fortement marqué les esprits.

Christy Lee Rogers a exposé aux États-Unis, en Europe, et certaines de ses oeuvres ont été acquises par des collectionneurs privés du monde entier. On a pu voir ses photos dans les magazines internationaux, notamment Harper’sBazaar Art China, Eyemazing, The Independent ou Casa Vogue. Récemment, elle a illustré la pochette du CD The All-Baroque Box (Deutsche Grammophon) et vient juste de terminer les prises de vues pour un film à venir.
Une quarantaine d’oeuvres sont exposées au Grand Théâtre ; le public y retrouvera aussi les photos choisies par Angers Nantes Opéra pour l’illustration de la saison 2013/2014, telles, Soul by the Sea ou Time Traveler pour Chat perché, opéra rural et The Unending Journey pour Le Turc en Italie ; des photos extraites d’une série intitulée RecklessUnbound.
Celles pour Dialogues des carmélites : Upon the Cheek of Night, pour Les Pêcheurs de perles : Ascension, pour La Dernière Fête : Wanderings, pour Pelléas et Mélisande : Innocence et pour La Flûte enchantée : Labyrinth faisaient partie de la série Odyssey.

Du 19 septembre au 20 novembre 2014
Partenariat Angers Nantes Opéra/Grand Théâtre d’Angers – ville d’Angers.
Entrée libre
Du mardi au samedi de 12h à 18h30 – ouvert aussi les soirs et dimanches de spectacles.

Publié le 18/09/2014

Vous pouvez partager
Angers Info est un média 100% indépendant. Aidez-nous dans notre développement. En soutenant Angers Info ici , chaque donateur bénéficie d'une réduction d'impôt de 66 % du montant de ses dons, dans la limite de 20 % du revenu imposable. Il reçoit un reçu fiscal en fin d’année.

Retrouvez toute l'actu d'Angers et sa région nos contenus et toutes nos photos et reportages sur notre page Facebook et sur notre compte Twitter

La nouvelle application mobile Angers Info est en ligne sur Google Play Store et dorénavant sur toutes les plateformes windows.

Catégories:
Angers · Culture · Edition · Vie locale

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

66 − = 62