Angers SCO

Montpellier HSC – Angers SCO : un défi pour le SCO !

Publié

le

Thomas Mangani Crédit : Jimmy Joubert / Angers Info

Pour la 4e journée de Ligue 1 Uber Eats, le SCO d’Angers se déplace à Montpellier, dimanche, au stade de la Mosson.

Après sa victoire à domicile 1 à 0 face au Stade de Reims, dimanche dernier, le SCO d’Angers se déplace au stade de la Mosson pour affronter Montpellier. Une équipe en grande forme puisque les montpellierains sont sur deux victoires d’affilés et à domicile (3-1 face à Nice / 2-1 face à Lyon). Cette rencontre ressemble à un défi pour les angevins, Stéphane Moulin, entraineur du SCO s’est exprimé à ce sujet « Montpellier est une équipe très difficile à jouer. Ils sont sur 2 victoires d’affilés, à domicile en plus et contre des équipes plutôt relevés. Battre Nice et Lyon, ce n’est pas rien. Ils sont encore capable de s’améliorer et de se renforcer, ça va être à nous de tout donner et de partir avec l’envie de gagner« . Une donnée qui n’est pas anodine, Montpellier va effectué sont 3e match en une semaine « cela m’étonnerai qu’ils soient constant pendant 90 minutes. Mais on ne peut pas savoir s’il vont bien débuter la rencontre et lâcher en fin de match ou mal débuter et être déstabilisé. On doit jouer avec nos armes et on verra bien dimanche » précise Stéphane Moulin.

Le départ de Baptiste Santamaria à prendre en compte

C’est la nouvelle de cette semaine, Baptiste Santamaria a quitté le SCO d’Angers pour se diriger vers Fribourg (Allemagne) pour un montant de 15M d’euros. Une perte à prendre compte pour le coach angevin « on était préparé et on a travaillé sans lui sur certains matchs de préparation pour anticiper son départ. Pour le moment on doit faire sans lui, avec des solutions internes mais on va bien voir comment notre système de jeu va évoluer. Il faut continuer à avancer« . Pour le groupe, c’est également un départ qui n’est pas négligeable, comme l’explique Thomas Mangani qui jouait dans le coeur du jeu, avec Baptiste Santamaria, « on est heureux pour lui car il va évoluer mais on est aussi triste car on perd un vrai copain. C’est une habitude quand on est footballeur, ça fait 6 ans que je suis ici et c’est pas la dernière fois que je verrais ça. […] On évoluait ensemble depuis 4 ans, donc forcément on avait des automatismes, je vais devoir faire avec et trouver des automatismes avec d’autres joueurs maintenant (rire)« .

Continuer à lire
Cliquer pour commmenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

− 4 = 5