Angers

Weather Forecast

13° C
Ciel dégagé

Tous Azimut ! Le navigateur du Maine-et-Loire Fabrice Amedeo est sur le pont !

photo © Jean-Marie LIOT / reporter du large 

C’est une course incontournable pour les IMOCA auxquels elle est réservée. C’est un rendez-vous qui compte pour le natif du Maine-et-Loire Fabrice Amedeo. Ce vendredi 21 septembre aura lieu la 8ème édition du Défi Azimut, et le Team Newrest – Art & Fenêtres est prêt pour vivre intensément toutes les étapes, en solo comme en équipage, de ce grand week-end 100% lorientais.

En mode régate

Le Défi Azimut est une course à part dans le calendrier de la classe. En permettant aux IMOCA de tester grandeur nature un concentré de la palette de leur potentiel, ils offrent également aux équipes, au public, comme aux partenaires, l’occasion unique de partager de plus près l’univers de ces dévoreurs d’océan. Découpé en trois séquences, il s’ouvre sur une course en solitaire de 24 heures, propose ensuite des runs de vitesse pure en équipage, avant de s’achever sur un mythique tour de l’île de Groix. « Les organisateurs du Défi Azimut sont vraiment à l’écoute de la classe. Ils sont là pour nous. » explique le skipper « Par exemple pour la grande course, il n’y a pas de parcours préétablis dans les instructions de course. C’est Jacques Caraës qui décide lui-même de la distance et du circuit en fonction des conditions pour que ce soit le plus intéressant possible pour tout le monde, dans les meilleures conditions de sécurité, notamment en tenant compte des bateaux à foils ou non. » La formule permet de tester les bateaux en mode « régate » sur une courte distance avec de faibles écarts qui mettent en valeur les potentiels de vitesse pure. Ce sera une première en solo pour Fabrice Amedeo : les deux précédentes éditions auxquelles il a pris part, en 2015 et 2017, proposaient une grande course en double en prévision de la Transat Jacques Vabre. Le volet « équipage » lui permettra d’embarquer au cœur de la régate quelques représentants de ses partenaires « J’aborde ce Défi Azimut avec beaucoup d’appétence. J’ai fait deux navigations de nuit la semaine dernière, notamment la seconde avec 10 nœuds de vent. Cela ne présume pas de mes acquis avec du vent soutenu sur un support dont je suis toujours à la découverte, mais j’ai pris beaucoup de plaisir, et j’ai augmenté mon capital confiance. »

A Lorient et nulle part ailleurs

Depuis son début en Figaro en 2008, le navigateur levalloisien a vécu de l’intérieur les mutations de la fameuse BSM, ce port de Lorient La Base qui est conçu et équipé de façon à accueillir dans un même lieu les meilleures unités de course au large du Mini aux Ultimes, les professionnels et les événements nautiques. « C’est un endroit fantastique » s’enthousiasme-t-il « C’est vraiment exceptionnel d’avoir sur un même site bateaux, prestataires et entraineurs. Ce n’est pas un hasard si la classe IMOCA s’y est installée. » Rien d’étonnant donc à ce que pas moins de 15 des 22 bateaux de la classe qui prendront le départ de la Route du Rhum – Destination Guadeloupe s’y retrouvent à la manœuvre ce week-end ; certains jamais vus ou profondément modifiés y tireront leurs tous premiers bords en compétition. « Tout le monde attend avec impatience de voir naviguer Charal » ajoute Fabrice Amedeo « C’est une magnifique machine pour un marin d’exception. Je pense qu’il n’y a pas grand monde capable de naviguer sur un bateau comme celui-là dans les mers du sud. Il va être très intéressant de surveiller également Vincent Riou et PRB – c’est un bateau de 2013 sur lequel il a été ajouté des foils, mais qui sort plus léger que la génération 2016. Quant à Ucar-St Michel, on connait le potentiel du bateau qui a été largement démontré par Jean-Pierre Dick, et Yann Elies est un excellent marin qui hérite d’une monture éprouvée. Et bien sûr, je vais particulièrement suivre les performances d’Arnaud Boissières (La Mie Caline – Artipole) et d’Alan Roura (La Fabrique) avec qui je me suis mesuré pendant le Vendée Globe et qui ont également mis des foils sur leurs bateaux ».

Publié le 20/09/2018

Vous pouvez partager
Angers Info est un média 100% indépendant. Aidez-nous dans notre développement. En soutenant Angers Info ici , chaque donateur bénéficie d'une réduction d'impôt de 66 % du montant de ses dons, dans la limite de 20 % du revenu imposable. Il reçoit un reçu fiscal en fin d’année.

Retrouvez toute l'actu d'Angers et sa région nos contenus et toutes nos photos et reportages sur notre page Facebook et sur notre compte Twitter

La nouvelle application mobile Angers Info est en ligne sur Google Play Store et dorénavant sur toutes les plateformes windows.

Catégories:
Sport

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

85 + = 89

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

titre
titre