Environnement

Niveau d’alerte activé et restrictions d’usage de l’eau de la Loire

Publié

le

La Loire Crédit : Enpaysdelaloire

En raison d’un faible débit de la Loire, le préfet de la région Centre-Val de Loire (coordonateur du bassin Loire Bretagne) a adopté un arrêté sur les restrictions d’usage de l’eau sur les axes Loire-Allier.

Le Préfet de la région Centre-Val de Loire, Préfet coordonnateur du bassin Loire-Bretagne, vient d’adopter un arrêté qui définit des mesures coordonnées de « restriction des usages de l’eau sur les axes Loire et Allier et leurs nappes d’accompagnement, mesures de niveau « alerte »« . Les affluents et sous-affluents de l’amont du bassin de la Loire jusqu’au département du Loiret inclus, ainsi que leurs nappes d’accompagnement, est également concerné par ces mesures. « Les préfets des départements bordant la Loire et l’Allier déclineront ces mesures dans des arrêtés départementaux » précise le préfet de la région Centre-Val de Loire. Le soutien des débits par les barrages réservoirs de Naussac (sur l’Allier) et Villerest (sur la Loire) est engagé depuis le mois de juin. Afin de garantir des volumes de réserve suffisants sur toute la période de soutien d’étiage, « un objectif de débit de la Loire à Gien réduit à 50 m3/s contre 60 m3/s en situation normale a été fixé dès le début de la campagne de soutien d’étiage » explique la préfecture. Mais cet objectif a été abaissé une première fois à 48m3/s le 8 septembre dernier. Au vu de la situation hydrologique, qui s’est notablement dégradée ces dernières semaines, il s’avère désormais que le niveau actuel des retenues de Naussac et Villerest risque d’être insuffisant pour garantir le maintien de ce débit de 48 m3/s de la Loire à Gien jusqu’à la fin de l’étiage en cas de poursuite, dans la durée, d’une période de fort déficit pluviométrique.

Continuer à lire
Cliquer pour commmenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

+ 26 = 28