Sante

Maine-et-Loire : La justice confirme que le port du masque est obligatoire, même à vélo

Publié

le

La justice a donné raison à la préfecture du Maine-et-Loire concernant le port du masque à vélo. L’association « Place au vélo » avait déposé une requête le 18 septembre dernier, mais elle n’a pas eu gain de cause.

Le port du masque est obligatoire, même à vélo ! C’est ce qu’a décidé la justice après la requête déposé par l’association « Place au vélo », le 18 septembre dernier. La justice donne raison à la préfecture du Maine-et-Loire puisque « Le juge des référés a considéré hier que le port du masque ne constitue pas pour les cyclistes une discrimination constitutive d’une atteinte grave et manifestement illégale à une liberté fondamentale ni une situation d’urgence au sens des dispositions de l’article L 521-2 du code de justice administrative » explique-t-elle.

Masque obligatoire à vélo dans 4 communes du département

Le juge des référés a considéré la réalité de « l’aggravation de la circulation du virus dans les zones les plus fréquentées, que le virus peut se transmettre par gouttelettes respiratoires et voie aéroportée et que le port du masque, qui ne présente pas de risque particulier pour les personnes qui le portent, est efficace pour réduire le risque de contamination, notamment là où l’on constate une forte densité de population« . Pour le juge, « l’association requérante n’établit pas que le port du masque, au delà de la gêne, serait dangereux pour les personnes ayant recours au vélo, que rien ne permet d’affirmer que les cyclistes ne seraient pas moins vecteurs de propagation du virus que les piétons, notamment lorsqu’ils doivent circuler au ralenti ou s’arrêter dans une zone fréquentée« . Jusqu’au 10 octobre, le port du masque est donc obligatoire, même à vélo, dans les communes d’Angers, Trélazé, Beaucouzé et Avrillé.