Politique

Angers : renforcement de la police municipale et réaménagements urbains au programme du prochain Conseil municipal

Publié

le

Les élus et les conseillers municipaux de la ville d’Angers auront 80 délibérations à effectuer au programme lors du Conseil municipal de ce lundi 28 septembre. Pour les dossiers en exergue, le renforcement de la police municipale et des réaménagements urbains seront au programme.

Le Conseil municipal de ce lundi 28 septembre sera long pour les élus et les conseillers municipaux de la ville d’Angers. Au total, 80 délibérations seront réalisées avec comme dossiers en exergue, le renforcement de la police municipal et plusieurs travaux de réaménagements urbain sur les rives de Maine et à l’ilot Savary. Un point d’information sur le lancement du budget participatif sera réalisé en début de séance. Pour rappel, le vote des projets débutera le 25 septembre prochain, uniquement par les angevins de plus de 11 ans. Pour cette édition 2020, seulement 195 propositions ont été déposées pour 99 reçus (45 projets ont été soumis au vote). Ces chiffres sont plus faibles que l’édition précédente mais cela n’inquiète pas le maire d’Angers, Christophe Béchu, « les conditions sanitaires ont surement freiné certaines personnes, mais d’autres personnes ont surement fait preuve de bon sens sur la recevabilité de leurs projets et ont donc renoncé« .

Renforcement de la police municipale

Actuellement, la police municipale est composée de 60 agents sur Angers. La municipalité veut renforcer l’effectif avec la création de 8 postes et une équipe de nuit. Dans ces 8 potes, 4 seront destinés à ce deuxième poste de nuit, 2 dans l’équipe de jour dans les quartiers de la ville ainsi que 2 postes assermentés au centre de supervision pour relever les infractions. Christophe Béchu explique ce choix « au vu du contexte actuelle, il est important pour nous de renforcer ces effectifs. On remarque qu’il y a énormément de tensions accompagnés d’une intolérance plus forte des habitants. Tout le monde est plus sensible et il faut calmer tout cela« . L’équipe municipale réfléchi également à la constitution d’une équipe cynophile composée de 4 agents et 2 chiens.

Réaménagements urbains

Au programme du réaménagement urbain, les Rives de la Maine entrent dans la deuxième phase du projet « Rives vivantes ». Après les travaux de Coeur de Maine, la ville va s’attaquer aux travaux des quais du Roi de Pologne et Ligny. L’objectif est de réaménagé l’espace routier pour favoriser certains accès des voies sur Berges et revaloriser l’espace piétons. Les travaux devraient débuter mi-2022, peut de temps après les travaux de la promenade de Reculée, où la voie fluvestre sera réhabilitée pour les piétons et les cyclistes car la chaussée est « trop dégradée » indique le maire. La voirie sera, quant-à-elle, modifiée d’ici 2024. Le quai Gambetta connaitra de nouvelles modifications en 2023 pour favoriser la chaussée aux cyclistes et aux piétons, de même que pour le quai Félix Faure, en 2024. Entre 2022 et 2023, la contre-allée Saint-Serge, le carrefour Confluence et le boulevard de la Maine vont changer de visage pour favoriser l’accès aux piétons, la voirie sera modifié pour ralentir voire stopper la circulation avec des feux tricolores. Ces travaux représentent un budget de 30 millions d’euros, étalé sur 4 ans.

Rénover l’ilot Savary

Le quartier Savary est sujet à une rénovation où « toutes les hypothèses sont envisagés » précise Christophe Béchu. L’ilot étant spécial, d’un point de vue topographique, les 266 logements sociaux, gérés par Podehlia et Angers Loire Habitat sont enclavés autour de logements privés. Il y a donc une absence de mixité sociale, la municipalité veut donc travailler sur la configuration urbaine de cet ilot. Dans les autres dossiers seront notamment évoqués le prolongement de la gratuité des places de parking pour les véhicules électriques dans la partie « transition écologique », ainsi que plusieurs bilans dans de nombreux domaines.