Angers

Angers : une BD pour expliquer la rénovation urbaine du quartier de Belle-Beille

Publié

le

Sébastien Rochard (à gauche) et Fanch Juteau (à droite), auteurs de la BD « Belle-Beille 2018-2019, chronique d’une Rénovation Urbaine)

Après 3 ans de travaux, Sébastien Rochard et Fanch Juteau ont publié leur BD « Belle-Beille 2018-2019, Chronique d’une Rénovation Urbaine », en collaboration avec l’association Report’Cité.

Réunis dans le Centre Jacques Tati du quartier de Belle-Beille, Christophe Béchu et les élus de la ville d’Angers, ainsi que la secrétaire générale de la préfecture du Maine-et-Loire, Magali Daverton, ont découvert l’exposition des planches de la BD « Belle-Beille 2018-2019, Chronique d’une Rénovation Urbaine ». Cette BD a été réalisée par le journaliste Sébastien Rochard et le dessinateur Fanch Juteau, qui ont privilégié la parole des habitants du quartier de Belle-Beille pour parler de la Rénovation Urbaine du quartier. Pendant 3 ans, les deux complices ont donc sillonné le quartier pour recueillir les témoignages de 150 habitants et expliquer ce qu’est la rénovation urbaine.

Des rencontres et des échanges

Lors de la réalisation de cette bande-dessinée, il y a eu la rencontre et les échanges entre « le travail médiatique et culturel » confie Sébastien Rochard, « le travail d’un journaliste est différent de celui d’un dessinateur, mais cela permet de croiser nos points de vue. Lors des entretiens, je retenais des paroles précise, alors que Fanch était sur la gestuelle des personnes avec le mouvement des mains ou des traits de visage« . Au cours de ces multiples échanges, Sébastien Rochard et Fanch Juteau ont également rencontré les élèves de l’école Pierre et Marie Curie pour effectuer de l’éducation aux médias tout en parlant de la rénovation urbaine. Christophe Béchu, le maire d’Angers a précisé « ce travail est juste énorme. Je ne pensais pas que ce serait si bien quand on nous a présenté ce projet. C’est tellement compliqué pour expliquer la rénovation urbaine aux habitants, mais avec cette BD, ça devient plus simple« .
Au total, 3 000 exemplaires ont été tirés et cette BD, est disponible, gratuitement, dans de nombreuses associations du quartier de la Roseraie et bientôt disponible en ligne.