emploi

Grève des manipulateurs radio du CHU d’Angers !

Publié

le

© Crédit photo Valentin LE GUILLOUX – Syndicats et contractuels du service de radiologie médicale du CHU d’Angers en grève ce mardi.

 

Ils s’occupent de radiologie conventionnelle, des scanners, des IRM, de la médecine nucléaire ou encore de la radiologie interventionnelle au Centre Hospitalier d’Angers. Ils sont en grève ce mardi 25 septembre, soutenus par les syndicats SUD, CGT, CFDT et FO, pour revendiquer de meilleures conditions de travail et un statut moins précaire des contractuel(le)s.

 

Les manipulateurs d’électroradiologie du CHU d’Angers sont en grève aujourd’hui. Placés à l’entrée principale de l’hôpital, les employés tenaient des banderoles « Manipuleurs Manipulés ». Le mouvement est d’ampleur nationale. Depuis la mise en place, le 14 mai dernier, du plan d’économies de 16 millions d’euros (sur 3 ans) imposé par la Direction Générale, les 19 contractuels de radiologie du CHU d’Angers, embauchés en C.D.D, manifestent. 3 volets de revendications : la baisse constante de leurs salaires et l’écart par rapport aux titulaires (120 €, soit 13% de leur salaire brut), la dévaluation du poste et le refus de titularisation des contractuels sur les postes vacants. « Nous sommes autant impliqués que les titulaires, avec un statut précaire » explique Lauryne, contractuelle en radiologie depuis juillet 2017 au CHU d’Angers. De son côté, Paul a dû avoir recours à 12 contrats en plus de 3 ans pour garder son poste. « L’espoir de carrière est bloqué à cause de notre statut alors que nous visons une titularisation » précise Paul. Côté salaire, ils revendiquent leur manque à gagner : « Nous sommes rétrogradés à un salaire Bac + 2 alors que nous avons 3 ans de formation pour apprendre le métier », explique Laurie, contractuelle du CHU d’Angers service Radiologie.

De son côté, la Direction des Ressources Humaines du CHU d’Angers salue la très forte solidarité de l’équipe, mais condamne les regrets des salariés. « Nous avons une politique de forte valorisation des manipulateurs radio en France, notamment à Angers. Les jeunes manipulateurs radio bénéficient d’un excellent cadre de travail, avec des techniques innovantes d’imageries de haute technicité » souligne Laurent RENAUT, directeur ressources humaines du CHU d’Angers. « Les salariés ont eu une explication très claire du contexte. Ils étaient au courant que la vague de mise en stage du printemps n’aurait pas lieu pour cause de restructuration, et qu’elle serait déplacée ce jeudi » affirme Laurent RENAUT.

Les manipulateurs radio étaient reçus cet après-midi dans le bureau du directeur RH mais seront avisés sur la décision finale de leurs revendications ce jeudi 27 septembre lors de l’arbitrage.

La rédaction apporte chaque jour son lot quotidien d'information angevine, pour vous fournir l'essentiel de l'actualité de la journée.Vous avez une information urgente, pratique, n’hésitez-pas envoyez la nous sur redaction@my-angers.info

Continuer à lire
Cliquer pour commmenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

2 + 3 =