Angers

Angers. »Jean-Claude Antonini n’est vraiment pas le mieux placé pour donner des leçons de démocratie » selon Roselyne Bienvenu

Publié

le

DR - Roselyne Bienvenu

DR – Roselyne Bienvenu

« Jean-Claude ANTONINI a souhaité s’exprimer sur la campagne municipale à venir. Président d’Angers Loire Métropole et maire honoraire d’Angers, il a pensé utile de dénigrer ceux qui ont fait le choix de présenter leur candidature aux suffrages des Angevines et des Angevins au printemps prochain.

On pouvait attendre de lui de la hauteur de vue, une position de sage. Il n’en est rien !

Il préfère attaquer Jean-luc ROTUREAU et Christophe BECHU. Plus étonnant encore, il met en garde, dans cette interview très politicienne, contre une prétendue politisation de l’agglomération dans les années à venir.

Venant du Président en place d’Angers Loire Métropole, qui par le passé a réuni un séminaire des maires de gauche siégeant à ALM, cela peut au minimum surprendre. Ou bien serait-ce concrètement l’effet miroir !

Dans tous les cas, Jean-Claude Antonini n’est vraiment pas le mieux placé pour donner des leçons de démocratie et distribuer les bons et les mauvais points » indique dans un communiqué Roselyne Bienvenu dans un communiqué

Même ton pour Emmanuel Capus, lui aussi conseiller municipal de la minorité à Angers « Les déclarations de Jean-Claude Antonini ce matin dans la presse témoignent d’une fin de règne navrante. Il n’y a vraiment que le président d’Angers Loire Métropole pour croire et vouloir faire croire qu’il y a eu un changement lorsqu’il a cédé son poste de maire à Frédéric Béatse sans que les Angevins aient le moindre mot à dire.

Depuis janvier 2012, c’est la même politique néfaste pour Angers et ses habitants qui est menée par le même clan, même si la répartition des rôles est différente.

Le seul changement qu’il faut reconnaître, c’est la situation économique et sociale qui s’est encore dégradée par la faute de la municipalité.

Une véritable alternance est plus que jamais nécessaire tant à la Ville qu’à l’Agglo. Les élections municipales de 2014 doivent permettre à Angers et aux Angevins de changer de cap »

Gilles Groussard réagit également :

« J’ai lu avec beaucoup d’attention l’interview de Jean-Claude Antonini ce matin dans la presse.

J’avoue que je suis surpris, et désagréablement surpris. Et pour tout dire, je suis peiné.

A aucun moment le président d’Angers Loire Métropole n’évoque le dossier Technicolor. Un an après le rachat des machines à un prix exorbitant, plusieurs semaines après avoir acté l’acquisition du terrain et des murs, où en est-on du projet de relance du site ? Et les 300 salariés, que deviennent-ils ? Que fait l’Agglomération pour les accompagner ?

Les Angevins attendaient que le président de l’Agglomération leur parle d’emplois et de développement économique, M. Antonini ne parle que de lui et de politique politicienne.

J’aurais aimé, et les Angevins aussi, un peu plus de hauteur de vue et de responsabilités dans les propos de M. Antonini. » indique Gilles Groussard, Conseiller municipal d’Angers et Conseiller ALM UDI.

 

La rédaction apporte chaque jour son lot quotidien d'information angevine, pour vous fournir l'essentiel de l'actualité de la journée.Vous avez une information urgente, pratique, n’hésitez-pas envoyez la nous sur redaction@my-angers.info

Continuer à lire
3 Commentaires

3 Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

23 + = 30