Culture

Cinéma : rencontre avec l’équipe du film Camille, qui sortira en salle le 16 octobre

Publié

le

© Crédit photo Pyramide Distribution – Le film Camille retraçant la vie de la célèbre photographe angevine Camille Lepage sortira le 16 octobre en salle.

5 ans après la mort de Camille Lepage, aucune reconstitution n’a été faite. Pourtant, un film sortira le 16 octobre prochain pour mettre en avant le combat mené par la jeune photojournaliste angevine afin de valoriser les populations centrafricaines, délaissées des médias mondiaux. Nous avons rencontré Boris Lojkine (réalisateur du film), Maryvonne Lepage (mère de Camille) et Nina Meurisse (actrice qui incarne le rôle de Camille Lepage), lors de l’avant-première, hier soir au cinéma Pathé d’Angers.

Le film Camille, de Boris Lojkine, retrace avec précision la vie de la jeune photojournaliste angevine Camille Lepage. Il sortira dans les salles dans deux semaines, le 16 octobre prochain. En attendant, l’équipe du film était présente hier soir au cinéma Pathé d’Angers pour l’avant-première.

« Pour écrire le scénario de Camille, j’ai fait un long travail d’enquête. J’ai rencontré tous ses proches, sa famille, ses amis, mais aussi tous ceux qui l’ont côtoyée dans le travail » explique le réalisateur du film sur Camille Lepage, Boris Lojkine. « J’ai fait le choix d’intégrer de vraies photos pour que le spectateur voit comment on fait de la photographie et surtout pour axer le film sur 2 angles : le côté documentaire, et le côté… *(hésitation)* rentrer dans le regard de Camille » sourit-il. « J’ai essayé de montrer le décalage entre les médias qui brassent de l’actu en permanence et les photographes de terrain qui veulent aller plus loin dans leurs sujets » souligne Boris Lojkine. « J’ai fait le choix de l’actrice Nina Meurisse car en la voyant, la ressemblance a été frappante et j’ai tout de suite ressenti cette crédibilité. Nina a une sorte de lumière intérieure que Camille avait ».

Pour la maman de Camille, Maryvonne Lepage, Nina Meurisse était comme sa fille à l’écran. « Ça a été très dur de voir ce film, mais je le redécouvre à chaque fois » explique-t-elle. « Le film est très proche de la réalité même si sur certaines séquences je me rends bien compte que c’est de la fiction » confie Maryvonne Lepage. « Au départ du projet, je n’étais vraiment pas emballée, j’avais peur de me faire souffrir mais Nina m’a convaincu ».

L’actrice, qui incarne à l’écran Camille Lepage, est revenue hier soir sur son envie de travailler avec Boris Lojkine. « Il m’a fallu 3 mois de travail pour savoir comment Camille se comportait. J’ai intégré l’AFP pendant 3 mois également pour m’immerger de photojournalisme » précise Nina Meurisse. « C’est une expérience très intimidante d’être au plus proche de ce qu’elle a vécue. Je me suis vraiment mise dans la peau de Camille Lepage, sans la juger ».

Pour rappel, l’association Camille Lepage – On est ensemble a pour but de promouvoir, encore aujourd’hui, la mémoire, l’engagement auprès des populations centrafricaines ainsi que le travail de Camille Lepage. Fondée en septembre 2014, elle remet chaque année lors du festival Visa un prix à un ou une photojournaliste dont le travail témoigne d’un engagement personnel fort auprès d’une population ou d’une cause.

Continuer à lire
Cliquer pour commmenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

2 + 5 =