Justice

Grande vitesse et alcool. un conducteur du Maine-et-Loire récidiviste placé en garde à vue par les gendarmes.

Publié

le

DR un conducteur du Maine-et-Loire récidiviste placé en garde à vue par les gendarmes..

Vendredi dernier, un conducteur a été contrôlé près 40Km/h au dessus de la limite légale et avec un taux d’alcool presque 4 fois le taux maximal autorisé. Le conducteur avait déjà été surpris avec de l’ alcool au volant en 2016, il a été placé en garde à vue par les gendarmes avant une comparution devant le tribunal.

Vendredi 28 septembre 2018 à 15h50, les gendarmes du peloton motorisé de DURTAL, en poste de contrôle de la vitesse sur la commune de ÉCHEMIRÉ, interceptent un véhicule RENAULT Mégane, à la vitesse de 134 km/h pour une limitation à 90 km/h sur cette portion de la route départementale 766.

Le conducteur, âgé de 48 ans, et demeurant dans le saumurois, « tient des propos incohérents au moment de son contrôle » indiquent les gendarmes. Soumis au dépistage de l’alcoolémie, il s’avère qu’il présente un taux de 0,97 mg/l d’air expiré, soit presque 4 fois le taux maximal autorisé.

« Il se trouve également que l’intéressé a déjà fait l’objet d’une condamnation suite à une alcoolémie délictuelle constatée en 2016 » confirment les militaires. Outre les infractions retenues pour l’alcoolémie en récidive et la vitesse excessive, le conducteur circulait également sans permis, avec un véhicule non assuré, un certificat d’immatriculation invalide et un défaut de contrôle technique.

Placé en garde à vue, il devra s’expliquer très prochainement devant le tribunal correctionnel de SAUMUR.

Depuis le début de l’année 2018, 65 conducteurs ont été contrôlés en état de récidive de conduite sous l’empire d’un état alcoolique par les gendarmes de l’EDSR de Maine-et-Loire.

« La tendance actuelle en terme d’accidentalité est mauvaise. L’analyse dénote un relâchement certain des comportements essentiellement sur cette problématique de la conduite après surconsommation d’alcool. La plupart des accidents graves sont hélas liés à ce facteur. Les gendarmes resteront particulièrement incisifs dans la lutte contre ce fléau. » explique le Chef d’escadron ROUAUX, EDSR de Maine-et-Loire

La rédaction apporte chaque jour son lot quotidien d'information angevine, pour vous fournir l'essentiel de l'actualité de la journée.Vous avez une information urgente, pratique, n’hésitez-pas envoyez la nous sur redaction@my-angers.info

Continuer à lire
1 Commentaire

1 Commentaire

  1. GERALDINE

    4 octobre 2018 at 14 h 22 min

    lol , venez chez moi limitation a 30 !! et aucun controle ! tout le monde roule a 50 /60 voir 100 km.. la gendarmerie de BRISSAC dit ne pas avoir de radar re lol allez les gars rouler la route est a vous

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

45 + = 47