Angers

La fouille de la place Lorraine est définitivement close

Publié

le

copyright_Ville_Angers

L’opération, menée conjointement avec l’Etat/ Préfet de la région Pays de la Loire/ DRAC des Pays de la Loire, et l’INRAP a répondu aux attentes. Les résultats du diagnostic sont confirmés. Un ensemble de fosses dépotoirs a été mis en évidence avec beaucoup de mobilier céramique dont la datation s’échelonne de la première moitié du premier siècle (Auguste-Tibère) jusqu’au tout début du IIIe siècle. On note de nombreux pesons de tisserands, de scories de fer, et de vases de stockage (dolia et amphores). Certains vases sont presque complets. Il y a un peu de monnayage correspondant aux empereurs cités plus haut.

Une structure se démarque. De forme rectangulaire, elle mesure 3,90 m X 4,10 m. Elle était maçonnée à l’origine (les fantômes des murs récupérés ont été vus sur chaque bord et un sol de gros béton lissé a subsisté). Deux empochements (socle?) étaient visibles au nord. Sous le sol, une fosse manifestement aménagée (dalles d’ardoise en « parement ») a livré une monnaie sous réserve augustéenne mais très usée (peut-être s’agissait-il d’un dépôt de fondation). Ce qui est certain, c’est que lors de la destruction de la structure, sans doute à la fin du second siècle, on a cherché à récupérer le contenu, puisque l’angle bétonné avait été arraché pour revisiter cette fosse dont on connaissait donc l’existence.

Cette structure n’est pas sans rappeler celles de la place Leclerc, découvertes en 1987, qui correspondaient à des mausolées en bordure de la voie conduisant au Mans. Sur la voirie antique la fouille a été vaine. Elle n’a pas été retrouvée sur le site alors que son orientation est perceptible dans l’environnement (bâtiments précédemment cités, mais également un fossé antique et plus tard un fossé moderne). Une bifurcation, sans doute pour s’accrocher à la trame viaire reste maintenant la seule hypothèse qui puisse expliquer cet état de fait.

La phase de post-fouille qui s’engage dès la semaine prochaine va consister à analyser les informations et valider précisément les premières impressions. Le mobilier va être d’abord nettoyé puis authentifié et inventorié. Le but est de rapprocher cette fouille du contexte environnant aussi bien chronologiquement que par rapport à l’organisation urbaine, sans doute avec un petit appel aux découvertes de la Place du Ralliement.

En somme, il s’agit d’un secteur périphérique de la ville antique à proximité d’installations artisanales et proche de la voie en direction du Mans.

Malgré sa faible ampleur, cette fouille a présenté des résultats notables quant à la compréhension d’Angers et de son extension urbaine, et à la chronologie d’occupation antique. La synthèse devrait aisément le démontrer.

Les travaux d’aménagement de la Place Lorraine vont se poursuivre, pour s’achever tout début 2012.

Ils seront quasiment terminés avant la trêve de Noël. Les finitions et dernières poses de mobilier étant programmées en janvier 2012 (sauf aléas climatiques).

Jean-Claude Antonini, Maire d’Angers

L’opération, menée conjointement avec l’Etat/ Préfet de la région Pays de la Loire/ DRAC des Pays de la Loire, et l’INRAP a répondu aux attentes. Les résultats du diagnostic sont confirmés. Un ensemble de fosses dépotoirs a été mis en évidence avec beaucoup de mobilier céramique dont la datation s’échelonne de la première moitié du premier siècle (Auguste-Tibère) jusqu’au tout début du IIIe siècle. On note de nombreux pesons de tisserands, de scories de fer, et de vases de stockage (dolia et amphores). Certains vases sont presque complets. Il y a un peu de monnayage correspondant aux empereurs cités plus haut.

Une structure se démarque. De forme rectangulaire, elle mesure 3,90 m X 4,10 m. Elle était maçonnée à l’origine (les fantômes des murs récupérés ont été vus sur chaque bord et un sol de gros béton lissé a subsisté). Deux empochements (socle?) étaient visibles au nord. Sous le sol, une fosse manifestement aménagée (dalles d’ardoise en « parement ») a livré une monnaie sous réserve augustéenne mais très usée (peut-être s’agissait-il d’un dépôt de fondation). Ce qui est certain, c’est que lors de la destruction de la structure, sans doute à la fin du second siècle, on a cherché à récupérer le contenu, puisque l’angle bétonné avait été arraché pour revisiter cette fosse dont on connaissait donc l’existence.

Cette structure n’est pas sans rappeler celles de la place Leclerc, découvertes en 1987, qui correspondaient à des mausolées en bordure de la voie conduisant au Mans. Sur la voirie antique la fouille a été vaine. Elle n’a pas été retrouvée sur le site alors que son orientation est perceptible dans l’environnement (bâtiments précédemment cités, mais également un fossé antique et plus tard un fossé moderne). Une bifurcation, sans doute pour s’accrocher à la trame viaire reste maintenant la seule hypothèse qui puisse expliquer cet état de fait.

La phase de post-fouille qui s’engage dès la semaine prochaine va consister à analyser les informations et valider précisément les premières impressions. Le mobilier va être d’abord nettoyé puis authentifié et inventorié. Le but est de rapprocher cette fouille du contexte environnant aussi bien chronologiquement que par rapport à l’organisation urbaine, sans doute avec un petit appel aux découvertes de la Place du Ralliement.
En somme, il s’agit d’un secteur périphérique de la ville antique à proximité d’installations artisanales et proche de la voie en direction du Mans.

Malgré sa faible ampleur, cette fouille a présenté des résultats notables quant à la compréhension d’Angers et de son extension urbaine, et à la chronologie d’occupation antique. La synthèse devrait aisément le démontrer.

Les travaux d’aménagement de la Place Lorraine vont se poursuivre, pour s’achever tout début 2012.
Ils seront quasiment terminés avant la trêve de Noël. Les finitions et dernières poses de mobilier étant programmées en janvier 2012 (sauf aléas climatiques).

Jean-Claude Antonini, Maire d’Angers

Georges Poull, Directeur Régional des Affaires Culturelles

 

 

La rédaction apporte chaque jour son lot quotidien d'information angevine, pour vous fournir l'essentiel de l'actualité de la journée.Vous avez une information urgente, pratique, n’hésitez-pas envoyez la nous sur redaction@my-angers.info

Continuer à lire
Cliquer pour commmenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

66 − = 63